La Manière de bien traduire d'une langue en aultre
Étienne Dolet, Lyon, 1540.
BnF, Réserve des livres rares, Rés. X 922, p. 24-25
© Bibliothèque nationale de France
Certains signalements typographiques comme les "réclames" ou les "signatures" permettaient que les cahiers imprimés soient assemblés correctement.
On appelle "réclame" l'annonce, visible à la fin d’une page, d’un mot ou de quelques syllabes que l'on retrouve au début de la page suivante. Cette "réclame" permet au relieur ou à l’imprimeur d'assembler logiquement un livre. Elle peut figurer en bas de chaque page, chaque feuillet ou chaque cahier, mais on la trouve le plus souvent au dernier verso d’un cahier. Utilisée à l'origine par les copistes, son usage s’est poursuivi longtemps sans véritable nécessité.
On appelle "signatures" les lettres de l'alphabet permettant de distinguer les différentes feuilles d'un livre et l'ordre des cahiers.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander