De l'Esprit des lois
Manuscrit de travail, diverses mains avec passages et corrections autographes de l'auteur
Charles-Louis de Secondat, baron de La Brède et de Montesquieu, XVIIIe siècle.
f. 113v-114, livre XIX, fin du chapitre V ("Combien il faut être attentif à ne point changer l'esprit général d'une nation"), début du chapitre VI ("Qu'il ne faut pas tout corriger")
BnF, Manuscrits, NAF 12835
© Bibliothèque nationale de France
Ce manuscrit exceptionnel, conservé au château de La Brède, où il avait été composé entre 1742 et 1748, jusqu'à son acquisition en 1939 par la Bibliothèque nationale, permet de suivre l'élaboration de l'ouvre. Sensiblement différent du texte publié, il abonde en corrections, ajouts et suppressions. Atteint de troubles oculaires, Montesquieu avait recours à des secrétaires successifs ; seuls quelques passages et certaines des corrections sont de sa main. Une nouvelle édition de ce manuscrit est en cours sous l'égide de la Société Montesquieu.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander : page1, page2