Louis de Rouvroy, duc de Saint-Simon, Mémoires
1739-1749.
Manuscrit autographe, 36,5 x 24,5 cm
BnF, Manuscrits, N. a. fr. 23100, p. 1153
© Bibliothèque nationale de France
Durant les dix années consacrées à la rédaction secrète de ses Mémoires, Saint-Simon n'a lâché la plume qu'une seule fois, de janvier à juillet 1743, au moment de la mort de sa femme. Il a fixé cet épisode douloureux dans son manuscrit par des dessins de croix et de larmes, qui s'alignent en hiéroglyphes chaotiques rompant le rythme régulier de l'écriture.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander