Guillaume de Machaut, Poésies (1362-1365)
504 f., 32 x 23 cm.
BnF, Manuscrits, Fr. 1584, f. 91 v°-92
© Bibliothèque nationale de France
Des frontières de sa Champagne natale jusque dans la lointaine Pologne, à travers l'Europe qu'il a parcourue en compagnie de Jean de Luxembourg, roi de Bohème, dont il est aumônier, puis secrétaire, Guillaume de Machaut, musicien et surtout poète, a été salué de ce nom jusque-là réservé aux auteurs latins classiques alors qu'il écrit en langue vulgaire. La composition, la fabrication, la diffusion de ses livres, le préoccupent ; il se soucie de regrouper ses textes - dits, lais, rondeaux et balades - en un corpus d'œuvres complètes selon une logique qu'il décide ; et surtout il conçoit l'écriture comme un métier. Trois manuscrits exécutés suivant ses vœux ont été conservés, dont celui qui est ici présenté, où l'auteur explique au début de la table des matières : "Veici l'ordenance que G. de Machaut wet quil ait en son livre."
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu