Victor Hugo, L'Homme qui rit
Brouillons et notes préparatoires. 134 f., 37,5 x 29 cm
BnF, Manuscrits, N. a. fr. 15812, f. 18 v°
© Bibliothèque nationale de France
Conformément à ses habitudes, Victor Hugo a biffé les passages utilisés dans le roman. Le dessin de la "Green-Box" a été épargné ainsi que, sur sa droite, quelques lignes sur la taille des diamants, remplacées dans le premier chapitre préliminaire par un développement humoristique sur l'or. En bas du feuillet, à l'envers, on trouve une esquisse en français d'un passage de la chanson espagnole chantée par Déa (II, 2, 9). Quelques notations au crayon, difficilement lisibles, semblent antérieures aux autres.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander