Reliure à la grecque en maroquin brun aux armes de François Ier, avec encadrement intérieur de filets et de fers dorés
Atelier de Fontainebleau, 1545
1545.
Manuel de droit civil, Italie ou Grèce, 300 x 220 mm.
BnF, Manuscrits occidentaux, GREC 1361
© Bibliothèque nationale de France
Malgré des imperfections dues à une réalisation rapide, ce motif d’arabesques surprend par son originalité. Il est le premier de ce type dans l'atelier de Fontainebleau, si ce n'est dans l'ensemble de la production contemporaine, et il faudra attendre quelques années pour en trouver d'autres comparables sur les reliures royales. On voit là l’une des toutes premières utilisations de fers azurés, inspirés de motifs aussi utilisés dans le décor des manuscrits.
Comment expliquer cette singularité ? L'hypothèse la plus vraisemblable est celle de l'intervention d'un doreur expérimenté, travaillant pour le relieur du roi et détenteur du matériel de fers, qui serait un collaborateur occasionnel de l'atelier de Fontainebleau alors que celui-ci commence à s'organiser. C'est une autre main qui a sans doute posé le semé or et argent de F couronnés, à ce que laissent supposer les erreurs de placement. (M.-P. L.)
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander