Reliure en maroquin noir aux armes de Henri II, à plein décor de rinceaux argentés sur fond criblé
Paris, atelier du relieur du roi
vers 1554.
: Diodore de Sicile, Sept livres des histoires, Paris, 1554, 360 x 240 mm.
BnF, Réserve des livres rares, Rés. J. 75.
© Bibliothèque nationale de France
La présente reliure offre probablement l’un des décors d’inspiration architecturale les plus aboutis de la Renaissance, où l’équilibre, comme l’harmonie du dessin, force tout autant l’admiration que la virtuosité dont le doreur a fait preuve. Alors que, sur les reliures "officielles" de la Bibliothèque royale, l’usage des cartouches est limité au centre des plats ou étendu à l’ornementation des parties latérales de ceux-ci, ou encore associé à d’autres éléments décoratifs, ici, le cartouche occupe au contraire la quasi-totalité de la surface des plats. Entre le noir de la couvrure et le fond criblé entièrement argenté qui redessine en réserve le réseau de rubans d’entrelacs et de rinceaux, la seule touche de couleur est apportée par le blason du bloc armorié, qui a été mosaïqué d’une pièce de maroquin olive, et dont les trois fleurs de lis ont été dorées. Ces armes royales, par ailleurs argentées, sont inscrites dans l’ovale ménagé au centre du grand cartouche, qui a été orné d’un semé de triples points contrastant avec le fond pointillé très dense du reste des plats. Le ruban de cet ovale central a été agrémenté d’une fine cordelière, simplement interrompue par le tracé des quatre cartouches rectangulaires latéraux qui l’encadre.
C’est là sans doute une des reliures royales dont le décor se rapproche le plus des principes décoratifs mis en œuvre dans la grande galerie de Fontainebleau.
Lorsqu’on considère la composition dans sa totalité, on peut réellement avoir le sentiment d’être face à un panneau de stucs tant les effets de profondeur ont été bien rendus. Les artifices tels qu’enroulements et amincissements des rubans ou redoublements des filets, la matérialisation des imbrications ou passages dessus et dessous des entrelacs par des traits ou des cercles évoquant des trous, tout est en effet ici parfaitement maîtrisé et d'une très grande élégance. (F. L. B.)
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander