Reliure à la grecque en maroquin rouge aux armes royales et chiffre de François II, avec décor d’arabesques argentées
Paris, atelier du relieur du roi
entre janvier et décembre 1560.
Astronomica, 1ère moitié du XVe siècle, 290 x 220 mm.
BnF, Manuscrits latins, Mss, latin 7328.
© Bibliothèque nationale de France
La reliure de maroquin rouge porte, près du bord supérieur de chaque plat, deux trous de fixation du modèle qui a guidé l’exécution du très joli motif d’arabesques organisé autour du cartouche et ponctué de petits traits et de points.
Inscrit dans un encadrement étroit constitué du fer tressé, placé ici à l’extrême bord des plats, le dessin s’étend sur toute la surface laissée libre par le bloc armorié. Cette reliure fait partie d'un ensemble de quatre, très soignées, certainement contemporaines et datables, pour celles qui portent le chiffre de François II, de la fin de l’année 1560 et, pour les deux autres, du début de l’année suivante. Celle-ci a peut-être été réalisée dans l’atelier du relieur du roi en même temps que les autres, deux en cuir citron, deux en cuir rouge. Le décor est argenté, ainsi que le cadre Renaissance du cartouche armorié et la petite arabesque remplaçant la salamandre. Seuls l’écu aux armes et le collier de l’ordre de Saint-Michel sont dorés, suivant une pratique nouvelle qui continue sous Charles IX. Il comporte un grand nombre de fers azurés presque tous déjà utilisés dans l’atelier de Fontainebleau, dont une paire assez rare (fers C. P) et un fleuron très répandu dès 1545, mais placé ici dans une position tout à fait inhabituelle (fer C. P), à mi-corps le long de la bordure extérieure. (M.-P. L.)
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander