Recueil de textes relatifs à saint Martin, dit
Martinellus
Saint-Martin de Tours ou Marmoutiers (?), avant 835-837.
BnF, Manuscrits, Latin 10848 fol. 5v
© Bibliothèque nationale de France
Le scriptorium de Saint-Martin de Tours a joué le rôle d'une véritable d'édition de Martinelli, recueils de textes hagiographiques relatifs au saint patron de l'abbaye. Ce manuscrit nous en fournit l'un des plus anciens témoignages. Sa décoration est limitée à quelques initiales, sobrement ornées d'un cadre métallique or et argent rehaussé de violet et de vert. Copié dans une élégante minuscule caroline aux formes régulières et arrondies, le texte est rehaussé de quelques initiales sobrement rehaussées d'un cadre métallique.

Petite et cursive, la caroline est une écriture ronde et régulière, d'une grande lisibilité. Un espace est respecté entre les mots, ce qui lui confère une belle régularité. Chaque lettre est dessinée selon un ductus bien défini, qui respecte l'équilibre entre le corps de la lettre et ses hastes montantes et descendantes. Elle est caractérisée par une absence presque totale de ligatures (hormis et et st) et d'abréviations. Cet alphabet minuscule est d'une telle perfection qu'il demeure presque inchangé durant quatre siècles.
 
 

> partager
 
 
 

 
> copier l'aperçu
 
 
> commander