Le portrait 
et la photo-
graphie
La naissance de la photographie renouvelle l'art du portrait et pose de nouvelles questions :

   

Autoportrait, Adrien Tournachon
Quelle est la place du portrait dans l’histoire de la photographie ?
 
Le portrait photographique est-il un art ?
 
Le portrait photographique, orienté sur la seule recherche de la ressemblance, est-il toujours d’actualité ?
    
On dit "faire un tableau", mais "prendre une photo" ; la relation du photographe à son modèle est-elle une relation de pouvoir ?
 
Jean-Marie Schaeffer, dans sa préface au catalogue de l'exposition Portraits singulier pluriel qui a rassemblé en 1998 à la Bibliothèque nationale de France les portraits de nombreux photographes contemporains, apporte des éléments de réponse.

L'exposition Portraits/Visages présentée fin 2003 à la Bibliothèque montre comment la photographie prend son autonomie par rapport à la peinture et explore toutes les résistances du visages jusqu'à l'effacement.

L'exposition Minot-Gormezano. Le Chaos et la Lumière également présentée en 2003 à la Bibliothèque retrace le parcours d'une singulière collaboration entre un photographe et son modèle : le regard que l'un porte sur l'autre est l'occasion d'une renaissance.

L'exposition Vogue en beauté présentée en 2007 à la Bibliothèque propose d'assister, au fil de l'évolution du magazine, aux transformations du goût et de ses notions à travers le prisme et l'objectif des plus grands photographes et illustrateurs.