Origine de la querelle | texte original

Le Roman de Renart
Texte établi et traduit par Jean Dufournet et Andrée Méline
GF-Flammarion, 1985. Tome 1, p. 209
 
   
Seigneurs, oï avez maint conte,
Que maint conterre vous raconte
Conment Paris ravi Elaine,
Le mal qu'il en ot et la paine,
De Tristan que la Chievre fist,
Qui assez bellement en dist
Et fabliaus et chançons de geste.
Romanz d'Yvain et de sa beste
Maint autre conte par la terre.
Mais onques n'oïstes la guerre,
Qui tant fu dure de grant fin,
Entre Renart et Ysengrin,
Qui moult dura et moult fu dure.
Des deus barons ce est la pure
Que ainc ne s'entramerent jour.
Mainte mellee et maint estour
Ot entr'eulz deus, ce est la voire.
Des or commencerai l'estoire.
Or oëz le conmencement
Et de la noise et du content,
Par quoi et por quel mesestance
Fu entr'eus deus la desfiance.
. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
texte traduit en français moderne