Gustave Doré (1832-1883)
Le Chat et le vieux rat
Illustration pour les Fables de La Fontaine, 1868. Livre 3, fable 18, pp. 182-185
Dans : Recueil. Œuvres de Gustave Doré.
BnF, Estampes et photographie, Dc 298 i Fol
En 1868, quand paraissent les Fables de La Fontaine avec les dessins de Gustave Doré, l'artiste jouit d'une immense notoriété et déploie son talent dans les journaux et les livres illustrés. Une position qui lui permet de choisir les textes qu'il désire illustrer sans être soumis aux commandes des éditeurs : il veut travailler sur les plus grandes œuvres de la littérature universelle. Comme son Rabelais, son interprétation des Fables connaît un succès immédiat. Doré a dessiné quatre-vingt-cinq compositions hors texte en pleine page et deux cent quarante-huit vignettes qui introduisent chaque fable.
Gustave Doré propose une vision totalement personnelle des Fables, tantôt drolatique, tantôt tragi-comique, très souvent dramatique, ou d'un fantastique effrayant. La morale en est parfois infléchie vers un pessimisme désespéré assez éloigné du "bon sens" de la sagesse populaire que La Fontaine avait haussé en philosophie. Le point de vue adopté est souvent celui d'un des protagonistes, en général la victime, et non celui d'un spectateur. Les contre-plongées, les cadrages étranges, les grossissements des détails, emprisonnent le regard et l'esprit du lecteur dans ces images obsédantes. Certains critiques ont reproché à Gustave Doré cette dramatisation qu'ils jugeaient excessive de l'univers de La Fontaine.
 
 
 
Cette image est disponible dans la Banque d'images.
Vous pouvez en commander une reproduction.
En payant en ligne, vous bénéficiez du service rapide.
Ajoutez l'image à votre panier.
 
commander