Isopet
Frontispice des fables
Recueil de traités de philosophie morale et politique, incluant un Isopet
Manuscrit copié à Paris, 1372
Besançon, Bibliothèque municipale, ms. 434 fol. 371v.
Les recueils de fables en français tirent leur nom d'Isopets du célèbre esclave grec Ésope, même si leur source principale est le Romulus en latin. Il en existe quatre versions principales : deux découlent de Walter l'Anglais, les deux autres d'Alexandre Nequam. Quelques manuscrits ajoutent dix huit fables d'Avianus (l'Avionnet) à la traduction du Romulus de Walter l'Anglais. Bien avant La Fontaine, le bestiaire des fables est déjà bien installé dans la culture française. Ici sont représentés "Le loup et l'agnelet", "Le corbeau et le renard", "La cigogne et la grenouille", "Le renard et la cigogne".