Roman de Renart
Portrait d'un clerc auteur
Manuscrit copié à Paris, 1325-1350
BnF, Manuscrits, Français 1580 fol. 34v
Au XIIe siècle un moine de Gand, appelé Nivard, rédige un poème en latin de 6500 vers, Ysengrimus, où apparaissent le personnage de Reinardus et ses premières aventures. A sa suite, Moines et clercs s'amusent à filer les aventures du loup Ysengrimus et du goupil Reinardus, les transposant du latin en langage courant – on parle alors le "roman" –, ajoutant des épisodes ou les remaniant à leur gré. Ainsi se constitue le Roman de Renart, c'est-à-dire un ensemble de récits en langue romane dont Renart est le héros. Les auteurs, au nombre d'une vingtaine, sont des clercs fortement imprégnés de littérature classique latine et néolatine. Le nom du premier d'entre eux nous est connu : un certain Pierre de Saint-Cloud.

Ce portrait est celui d'un prêtre de La Croix-en-Brie, créateur d'une nouvelle branche du Roman. Assis devant un pupitre, le chanoine lit l'ouvrage, à haute voix semble-t-il, comme cela se pratiquait alors.
 
 
 
Cette image est disponible dans la Banque d'images.
Vous pouvez en commander une reproduction.
En payant en ligne, vous bénéficiez du service rapide.
Ajoutez l'image à votre panier.
 
commander