Tableaux de la France


Au titre de ce dialogue entre patrimoine et actualité, nous interrogeons cette année l'écriture et l'enseignement de l'Histoire aujourd'hui (le 17 mai dernier), puis de la géographie, les 14 novembre et 7 décembre 2017.

Tableaux de la France : géographie II

Territoires et paysages : quelles France ?
Après avoir examiné au printemps dernier l'écriture de l'Histoire de France, c'est celle du territoire qui est mise en débat lors de cette rencontre dédiée à la géographie. Au service de la connaissance scientifique, la géographie, qui est une forme d'écriture et de déchiffrement du monde, a été continûment soumise à la pression des idéologies nationales et tributaire de la situation politique dans laquelle elle s'écrit. Les territoires bougent, se transforment, mondialisation et circulation bouleversent le paysage français. Comment questionner donc différemment la notion d'espace, de paysage, de territoire, de frontière et leurs nouvelles voies de représentation ?
 

 Jeudi 7 décembre 2017
  BnF, site François-Mitterrand
 Le programme
 Enregistrements des interventions

Tableaux de la France : géographie I

L'héritage de Paul Vidal de La Blache (1845-1918)
Considéré comme le fondateur de la géographie moderne française jusque dans les années 1970, Paul Vidal de La Blache en a renouvelé le champ, scientifique, social et politique. Il a contribué au développement de la cartographie moderne avec la conception d'une soixantaine de cartes physiques, humaines et politiques qui seront utilisées dans toutes les écoles de France et d'un Atlas innovant. Son « Tableau » présentait une description inédite du paysage français et il a institutionnalisé une discipline universitaire nouvelle et indépendante de l'Histoire. Un siècle plus tard, la figure de la France a changé. Quel est aujourd'hui l'héritage de l'œuvre et de la pensée vidaliennes ? En quoi ont-elles été innovantes ?

 Mardi 14 novembre 2017
 Le programme
 Enregistrements des interventions

Tableaux de la France : histoire
Écrire, présenter, partager l'Histoire

Le récit de la Nation en débat : peut-on écrire l'Histoire de France ?
Comment l'institution culturelle s'en empare-t-elle ? Quelle Histoire partager ensemble entre un récit national perçu comme un vecteur de patriotisme et une pluralité de mémoires qui aspirent à la reconnaissance ? Peut-on faire histoire commune quand tant de choses éloignent ?

 Mercredi 17 mai 2017
 Le programme
 Enregistrements des interventions

haut de page