Sciences en révolutions


Doit-on considérer que l’histoire des sciences n'est qu'une suite de ruptures épistémologiques ou un continuum de révolutions générées par de nouvelles idées, de nouvelles découvertes, de nouvelles interprétations ?

Faite selon Gaston Bachelard de coupures épistémologiques, puis selon Thomas Kuhn de paradigmes, l'histoire des sciences n'est jamais lisse. Comment dès lors penser, expliquer ce qu’est une révolution scientifique ? Quel est le rôle de l’institution culturelle et de ses médiateurs pour en faire comprendre les enjeux ? Comment définir le progrès scientifique académique et le jeu de toutes les innovations qui s’ensuivent ?
Sera-t-il possible dans nos interrogations d’envisager les liens qui existent entre révolution politique, sciences et société ? De la même manière, peut-on contourner les questions éthiques soulevées par l’avancée gigantesque de ces sciences et l’immense développement des technologies ?
 

 Jeudi 31 mai 2018, de 14h à 17h30
  BnF, site François-Mitterrand, Petit auditorium
  Entrée libre
 
 télécharger le programme (format pdf)

Programme

13h30 : Accueil

14h : Ouverture par Laurence Engel, présidente de la BnF

14h15 : La notion de révolution scientifique aujourd’hui
Dialogue entre Gérard Jorland, historien et philosophe des sciences, directeur de recherches au CNRS et directeur d’études à l’EHESS et Stéphane Deligeorges, journaliste scientifique, philosophe

14h45 : Darwin, quelles révolutions ?
Débat entre Guillaume Lecointre, chercheur en systématique, professeur au Muséum national d'Histoire naturelle, et Stéphane Deligeorges

15h15 : Les oppositions aux révolutions scientifiques : l'exemple de la théorie de la relativité
Intervention d’Alexandre Moatti, ingénieur en chef des Mines, chercheur associé à l'université Paris-Diderot (laboratoire SPHERE)

15h45 : Révolutions scientifiques et publics : quelles médiations ?
Table ronde animée par Stéphane Deligeorges, avec Angel Clemares, chef du service Développement des collections, département des Sciences et techniques de la Bibliothèque nationale de France,  Kamil Fadel, responsable de l’unité de physique, Palais de la découverte et Olivier Postel-Vinay, journaliste, essayiste, directeur du magazine Books

16h45 : Sciences, éthique et société
Conférence par Jean-Claude Ameisen, médecin chercheur  biologiste, directeur du Centre d'études du vivant, président du Comité consultatif national d’éthique

 

haut de page