Portrait de Chateaubriand
Lucile jetant les yeux sur une glace, « je viens de voir entrer la mort »
Monsieur et Madame de Chateaubriand
Une soirée à Combourg
Chateaubriand fait Chevalier de Malte
Mémoires d'outre-tombe, Tome 1
François-René de Chateaubriand (1768-1848), auteur, Paris, Ed. E. et V. Penaud frères, 1849-1850.
BnF, département Philosophie, histoire, sciences de l'homme, RES 8-LA33-31 (1,RES)
© Bibliothèque nationale de France
Catholique et breton, monarchiste et conservateur, le vicomte François-René de Chateaubriand est né à Saint-Malo en 1768 et passe sa jeunesse au château de Combourg. Il s’apprêtait à entrer dans l’ordre des Chevaliers de Malte au moment de la prise de la Bastille. Témoin des premières exactions révolutionnaires et du déclin de l’autorité du roi, il choisit, comme de nombreux aristocrates, de quitter la France en 1791 et décide de partir à la découverte des États-Unis pendant plusieurs mois. Mis à part quelques séjours en France, Chateaubriand continue de voyager, il s’installe en Angleterre, puis à Rome, voyage en Orient. Sous la Restauration, il occupe de grands postes politiques et diplomatiques. Suite à la révolution de Juillet et à l’avènement du gouvernement de Louis-Philippe d’Orléans, qu’il considère comme un « usurpateur », Chateaubriand se retire de la politique.
Il entame alors la rédaction de ses Mémoires d’outre-tombe, destinées à être publiées de manière posthume comme l’indique leur titre.
Cette planche appartient à la première édition des Mémoires d’outre-tombe, dont les 12 volumes furent publiés en 1849 et 1850.
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu