La Sorcière
Le sabbat
Mille malédictions sur vous, vieille sorcière
Linda maestra !
La Sorcière
Jules Michelet (1798-1874), auteur ; Lévy, éditeur, Paris, 1878.
1 vol. (XIX-448 p.) ; in-16
BnF, département de Philosophie, Histoire, et Sciences de l'homme, 8-R-1654
© Bibliothèque nationale de France
« Sur la longue voie de mon Histoire, dans les trente ans que j'y ai consacrés, cette horrible littérature de sorcellerie m'a passé, repassé fréquemment par les mains. J'ai épuisé d'abord et les manuels de l'inquisition, les âneries des dominicains (Fouets, Marteaux, Fourmilières, Fustigations, Lanternes, etc., ce sont les titres de leurs livres). Puis, j'ai lu les parlementaires, les juges lais qui succèdent à ces moines, les méprisent et ne sont guère moins idiots. […] D'où date la Sorcière ? Je dis sans hésiter : "Des temps du désespoir." Du désespoir profond que fit le monde de l'Église. Je dis sans hésiter : "La Sorcière est son crime." »

Jules Michelet, La Sorcière, introduction, 1862.
>Texte intégral dans Gallica : Paris, Lévy, 1878
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu