L’Histoire naturelle
Dessin pour l'ouvrage de Buffon
Manuscrits de Buffon
Allégorie de la création du monde
Allégorie de la science
L’Observation au microscope
Les Organes du sanglier
Preuves de la théorie de la Terre
Histoire naturelle générale et particulière, tome I, bandeau p. 127
Georges-Louis Leclerc Buffon (1707-1788 ; comte de), auteur du texte ; Jacques de Sève, dessinateur ; De Lafosse, graveur, 1749.
BnF, département Sciences et techniques, S- 2430
© Bibliothèque nationale de France
La physique de Buffon est régie par les principes mis au jour par Newton à la fin du XVIIe siècle. Ce n’est pas sans mal qu’ils se sont imposés en France, mais Buffon s’en fait sans ambiguïté le défenseur. Cette illustration met en avant le rôle fondamental de l’observation et de l’expérimentation dans l’élaboration de la nouvelle physique. Un génie observe la Terre et la Lune. D’une main, il reporte ses mesures avec un compas, en tenant dans l’autre une lunette, instrument que Galilée a pointé pour la première fois vers le ciel et qui a multiplié les capacités de vision de l’homme, ouvrant ainsi la voie à la théorie de Newton.

La scène de jeu des angelots, à droite de l’image, est une nouvelle référence à Galilée, dont les expériences avec des boules lancées sur un plan incliné ont posé les bases de la physique moderne.

Buffon résume ainsi la loi de l’attraction qui détermine le mouvement des corps dans notre système solaire : « Les planètes principales sont attirées par le Soleil, le Soleil est attiré par les planètes, les satellites sont aussi attirés par leurs planètes principales, chaque planète est attirée par toutes les autres, et elle les attire aussi ; toutes ces actions et réactions varient suivant les masses et les distances, elles produisent des inégalités, des irrégularités. »
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu