L’homme des eaux
Un cimetière sous-marin
Un calamar aux dimensions colossales
La bibliothèque du Nautilus
Frontispice
Vingt mille lieues sous les mers
Jules Verne (1828-1905), auteur ; Alphonse de Neuville (1835 -1885), illustrateur ; Édouard Riou (1833 – 1900), illustrateur ; Henri-Théophile Hildibrand (1824-1897), graveur ; Jules Hetzel, éditeur, Paris, 1871.
Ville de Paris / Fonds Heure joyeuse, 2013-417499
©Ville de Paris / Fonds Heure joyeuse
Une expédition part à la chasse d'un monstre marin gigantesque signalé dans divers parages. Une fois en vue de la baleine, alors les pêcheurs sont prêts à la harponner, une vague monumentale submerge la frégate et précipite trois des navigateurs sur le dos du monstre qui s'avère être…un sous-marin, le Nautilus !

« En effet, depuis quelque temps, plusieurs navires s'étaient rencontrés sur mer avec « une chose énorme », un objet long, fusiforme, parfois phosphorescent, infiniment plus vaste et plus rapide qu'une baleine.
Les faits relatifs à cette apparition, consignés aux divers livres de bord, s'accordaient assez exactement sur la structure de l'objet ou de l'être en question, la vitesse inouïe de ses mouvements, la puissance surprenante de sa locomotion, la vie particulière dont il semblait doué. Si c'était un cétacé, il surpassait en volume tous ceux que la science avait classés jusqu'alors. »
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu