7 ressources
Gérard Philipe, le prince d’une génération
Gérard Philipe, symbole de toute une génération, fait l’objet du premier épisode de la série : disparu tragiquement en pleine gloire, à 37 ans, il a marqué le théâtre et le cinéma des années 1950. Julia Gros de Gasquet, comédienne et maîtresse de conférences à l’Institut d’Études Théâtrales de la Sorbonne Nouvelle, ravive le souvenir théâtral de cet immense comédien français à travers les enregistrements des pièces dans lesquelles il a joué.
Paul Claudel et le Soulier de satin
Autour du Soulier de satin de Paul Claudel, œuvre exceptionnellement longue et multiforme, cet épisode permet de suivre l’évolution de la diction et de la voix scénique dans la deuxième moitié du XXe siècle. Pascal Lécroart, professeur de littérature du XXe siècle à l’université de Franche-Comté, y montre comment Claudel a repensé en poète et en technicien la voix « parlée » du théâtre.
Antonin Artaud et la naissance de la poésie en action
Dans les années 1950 et 1960 se développent à Paris des expériences artistiques qui lient poésie, oralité et expérimentations sonores. Cristina De Simone, maîtresse de conférences au département des arts du spectacle de l'université de Caen-Normandie, retrace le parcours de cette poésie en action, ou poésie-performance, depuis les recherches d’Antonin Artaud sur la voix et le son jusqu’à la scène moderne, en passant par les avant-gardes du début du XXe siècle.
Le théâtre de l'alterité
Dans cet épisode, Sylvie Chalaye, professeure en études théâtrales à l'université de la Sorbonne Nouvelle, interroge les rapports entre identité vocale et couleur de peau, à travers les itinéraires de trois comédiens noirs, Habib Benglia, Daniel Sorano et Georges Aminel.
Le théâtre et la radio
À partir des années 1950 et jusque dans les années 1970, la radio s’affirme comme un canal essentiel de diffusion des spectacles et de la culture théâtrale, et devient elle-même le lieu d’une création originale et inspiratrice. Marion Chénetier-Alev revient sur les grands moments de l’histoire du théâtre à la radio et sur le rôle de la radio dans l’évolution du français parlé et des dictions.
Alfred Jarry et les voix spéciales d'Ubu
Quand Alfred Jarry écrit en 1888 une première ébauche d’Ubu roi pour un petit théâtre de marionnettes familial à Rennes, il explique que le Père Ubu, figure de tyran grotesque, devait avoir une « voix spéciale », une voix de marionnette, travestie, étrange. Marie-Madeleine Mervant-Roux, directrice de recherche au CNRS, revient sur ce que Jarry lui-même a décrit comme une « voix de phonographe » - en référence à l’appareil de reproduction sonore qui connaissait alors les débuts de son développement.
La conscience d'écoute
Enregistrer, c’est capter le son de l’instant, du présent. Mais au moment même de sa fixation, cet instant appartient déjà au passé, car un son enregistré représentera, au moment de sa réécoute, le témoignage d’un ancien temps présent. Le concepteur son Daniel Deshays expose ici la pensée qu’il a développée autour du son et de l’écoute.
7 ressources