Portrait de Rousseau à 35 ans
Rousseau à 50 ans : « Je pris l'habit arménien »
L'abandon de Monsieur Le Maître
Portrait de Jean-Jacques Rousseau
« Je lisais à l'établi »
Portrait de Rousseau à 18 ans
Les Confessions
Jean-Jacques Rousseau (1712-1778), auteur ; Paul Baudier (1881-1962) et Émilien Dufour (1894-1975), illustrateurs, Paris, Ed. du Trianon, 1926.
3 vol. in-4°, pl. Frontispice
BnF, département Philosophie, histoire, sciences de l'homme, 8-LN27-17967 (AAI,1)
© Bibliothèque nationale de France
Rousseau se décrit lui-même à seize ans, dans les Confessions : « Sans être ce qu'on appelle un beau garçon, j'étais bien pris dans ma petite taille, j'avais un joli pied, une jambe fine, l'air dégagé, la physionomie animée, la bouche mignonne, les sourcils et les cheveux noirs, les yeux petits et même enfoncés, mais qui lançaient avec force le feu dont mon sang était embrasé. Malheureusement je ne savais rien de tout cela, et de ma vie il ne m'est arrivé de songer à ma figure que lorsqu'il n'était plus temps d'en tirer parti. Ainsi j'avais avec la timidité de mon âge celle d'un naturel très aimant, toujours troublé par la crainte de déplaire. D'ailleurs, quoique j'eusse l'esprit assez orné, n'ayant jamais vu le monde, je manquais totalement de manières ; et mes connaissances, loin d'y suppléer, ne servaient qu'à m'intimider davantage en me faisant sentir combien j'en manquais.
Les Confessions, Livre II
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu