La presse à la Une, le site

L'histoire de la presse est inséparable de celle de la démocratie. Le site, conçu en partenariat avec le CLEMI et l'AFP, bénéficie du soutien de nombreux médias qui ont accepté la mise en ligne de documents d'archives pour retracer une histoire qui va de la Gazette à Internet, s'interroger sur le traitement de l'information, son évolution et son avenir. Le site ouvre sur les ressources considérables numérisées dans Gallica.
Lire plus

Geoffroy Tory, graphiste avant la lettre, le site

Personnalité incontournable de l'univers du livre à la Renaissance, Geoffroy Tory est à la fois un précurseur des règles et usages de la langue française, un éditeur humaniste et un artiste de talent. Soutenu par François Ier, il est le premier à porter le titre d'imprimeur du roi. Pour accompagner l'exposition conçue par la Bibliothèque nationale de France et le musée national de la Renaissance, une visite guidée est proposée sur Internet.
Lire plus

L'Aventure du livre, le site

Derrière l’objet familier, il s’agit de découvrir une aventure qui commence avec la tablette d’argile et se prolonge jusqu’au livre numérique. Du rouleau au codex, du papyrus au parchemin puis au papier et à l’écran, du manuscrit à l’imprimé, de l’unique au multiple, de l’édition rare à la diffusion de masse, du livre sacré à la littérature profane, il s’agit également de suivre les mutations techniques et économiques du livre, et à travers elles, de comprendre les mutations de notre culture.
Lire plus

L'Aventure des écritures, le site

Comment naît l'écriture ? Quelles sont ses différentes formes ? Qu'est-ce qui fait la spécificité de l'écrit ? Comment ont évolué les différents supports de l'écriture ? Comment le signe fait-il sens ? Comment fonctionne l'écriture chinoise ? Comment a-t-on déchiffré les hiéroglyphes ? Comment les Mayas écrivaient-ils les chiffres ? Autant de thèmes abordés parmi de nombreux autres dans ce site riche de plus de 800 documents et 250 articles, mais aussi de récits audiovisuels et de documents à explorer de manière interactive.Ce sujet universel permet de traverser toute l'histoire des hommes, de comparer les cultures, d'aborder la littérature et l'expression graphique.
Des ateliers pédagogiques, questionnaires, pistes de réflexions et précieux repères techniques invitent les enseignants à poursuivre leur recherche à l’intérieur de cette immense fresque. Albums iconographiques et gros plans thématiques – lettres enluminées, fabrication du papier, logique d’une écriture, démarche d’un écrivain, etc. – permettent d’illustrer, d’éclairer, de faire comprendre la question fondatrice de l’écriture.
Lire plus

Choses lues, choses vues, le site

L'exposition virtuelle Choses lues, choses vues est une introduction à l'univers de la lecture, ouverte sur les imaginaires que l'univers du livre féconde et déploie sans cesse. Elle invite à entrer au hasard des pages qui s'envolent dans la lecture d'hommes et de femmes le plus souvent anonymes, filmés par l'écrivain et vidéaste Alain Fleischer, dans leurs lieux de lecture... Un sommaire permet toutefois d'accéder à toutes les vidéos.
Lire plus

Trésors carolingiens, le site

Charlemagne va s'appuyer sur la religion pour unifier son empire et pour cela, harmoniser la traduction de la Bible. Il va aussi imposer une nouvelle écriture, la caroline, d'une grande lisibilité. Instrument politique au service de l'unification de l'empire, le livre carolingien s'inscrit ainsi au cœur d'un vaste mouvement intellectuel et artistique. À travers les pages des plus anciens manuscrits occidentaux conservés et les reliures d'orfèvrerie, l'exposition virtuelle témoigne des conditions de production des manuscrits à l'époque de Charlemagne, de la circulation des artistes et des œuvres, et du rôle essentiel joué par le mécénat des princes. Le dossier replace le livre carolingien dans le contexte historique, intellectuel, spirituel et politique de l'époque et montre les différentes fonctions du livre, ses multiples usages, ainsi que l'attention artistique et intellectuelle dont il bénéficie alors. Plusieurs thèmes font l'objet de développements : le livre carolingien symbole du pouvoir de Charlemagne et fondement de la culture médiévale ; les spécificités du décor carolingien ; l'écriture caroline ; la renaissance carolingienne ; lire et écrire sous Charlemagne. Trois manuscrits emblématiques peuvent être feuilletés sous forme de fac simile numériques : le Sacramentaire de Gellone d'inspiration mérovingienne, celui de Drogon aux étonnantes lettrines historiées et les Poésies de Prudence. Enfin, des repères – chronologie, glossaire, anthologie, bibliographie –, des fiches et des pistes pédagogiques sont mis à la disposition des internautes, des enseignants et des élèves.
Lire plus

Livres de parole. Torah, Bible, Coran, le site

L’exposition invite à une lecture ou à une relecture des textes fondateurs des trois monothéismes en présentant des manuscrits exceptionnels : fragments esséniens de la mer Morte, manuscrits hébreux célébrant la sortie d’Égypte, bibles illustrées du Moyen Âge, de Gutenberg ou de Luther, etc. Le dossier s’arrête sur les multiples facettes de ces livres et met en évidence les spécificités des trois traditions. Les grandes figures fondatrices – Adam, Muhammad, Abraham, Moïse, Marie, Jésus… – sont évoquées dans un récit et soumises au regard des trois traditions et de l’histoire. Des approches de l’écriture du texte sacré et une confrontation iconographique sont également proposées. Enfin, entretiens audiovisuels, pistes pédagogiques, ressources iconographiques et techniques sont mis à la disposition des internautes et permettent aux enseignants d’aborder le fait religieux.
Lire plus

La BD avant la BD, le site

Le site présente les antécédents de la bande dessinée dans les enluminures du Moyen Âge et explore dans un dossier cinq thèmes différents : le règne de l’image au XXe siècle ; les origines erronées de la BD ; le récit en séquences d’images du XIe au XVe siècle ; les procédés de mise en page et le son en images. Cette dernière partie concerne notamment les phylactères et autres "bulles". Trois cents images issues des collections de la Bibliothèque nationale de France constituent un précieux dossier iconographique qui vient étayer la démonstration, complété par l’exploration détaillée de deux documents à feuilleter : la Bible d’Etienne de Harding, du XIIe et le Roman de Fauvel, du XIVe. Tous deux sont accompagnés d’outils d’exploration et de commentaires. La Bible appartient à la bibliothèque municipale de Dijon ; le Roman de Fauvel, aux collections de la Bibliothèque nationale de France.
Lire plus

Chine, l'Empire du trait, le site

L'exposition présente une sélection de cent trente œuvres chinoises exceptionnelles du Ve au XIXe siècle. Le dossier aborde quatre thèmes : la calligraphie ; l'unique trait de pinceau qui anime aussi la peinture ; les rapports que les trois enseignements fondamentaux en Chine – taoïsme, confucianisme et bouddhisme –, entretiennent avec cet art du trait. Il étudie enfin le prolongement de cet art, notamment grâce à l'imprimerie, dans les albums illustrés. Des repères proposent plusieurs approfondissements sur l'écriture chinoise. Des gros plans sur un thème ou un manuscrit prestigieux proposent d'entrer dans le geste du calligraphe en traçant les huit traits du caractère "éternité", ou de découvrir les manuscrits préservés dans les grottes de Dunhuang. Un "pavillon du lettré" rassemble des bibliographies, des citations, des ressources iconographiques et des anthologies de textes de spécialistes contemporains de la Chine. Une rencontre avec maître Fan Zeng, sous forme de courtes séquences filmées, témoigne de l'actualité toujours vive de la tradition des lettrés chez un calligraphe contemporain.
Lire plus

Le Livre de Chasse de Gaston Phébus, le site

Ce dossier propose une approche complète des manuscrits enluminés du Moyen Âge à travers l'exploration interactive du Livre de chasse de Gaston Phébus, Comte de Foix, au XIVe siècle. Ce livre fait partie de ces rares ouvrages d'enseignement dont la riche illustration est comparable à celle des Bibles. Les internautes sont invités à explorer une des enluminures du livre : une scène de chasse au cerf.
Lire plus

L'art du livre arabe, le site

Le parcours en ligne offre des éléments essentiels à la compréhension de la civilisation islamique qui s’est constituée autour du livre – notamment du premier d’entre eux, le Coran. Mais il permet également une exploration largement étendue aux domaines culturels et scientifiques. L’exposition présente, à travers une centaine d’images, la diversité du livre arabe – des premiers manuscrits aux livres d’artistes – sous un angle esthétique aussi bien que technique. Des approfondissements sont proposés autour du papyrus, des écritures spécifiques, de la calligraphie, de l’art du copiste, des décors, etc. Ces approfondissements sont eux-mêmes complétés par une riche iconographie réunie dans des feuilletoirs, par des repères – cartes, chronologie, etc. – et par des synthèses sur le monde arabe à travers sa culture. Des pistes pédagogiques invitent enseignants et élèves à découvrir l’écriture arabe, les religions, les traditions scientifiques et littéraires, les frontières géographiques et culturelles du monde arabe.
Lire plus

Maîtres de la BD européenne, le site

Le site propose une découverte des grands maîtres de la BD européenne à travers une centaine de planches. Trois dossiers thématiques permettent d’approfondir les grandes tendances de la BD européenne, les principales représentations de héros et enfin, les techniques de la bande dessinée. Plusieurs planches peuvent être explorées à la loupe, comme M. Vertpré et Melle d’Espagnac de Töpffer ou L’enfant penchée de Schuiten. Des repères sous forme de biographies, un glossaire et des pistes bibliographiques permettent à l’internaute de prolonger sa visite.
Lire plus

Splendeurs persanes, le site

L’exposition virtuelle montre une sélection des plus beaux manuscrits persans de la Bibliothèque nationale de France en s’arrêtant sur le contexte historique, les origines, la création au sein des grands ateliers, les genres littéraires, l’illustration, la technique et le rôle du mécénat. Quatre gros plans proposent des approfondissements sur les grandes périodes, les techniques, les genres littéraires, ainsi que sur les ateliers et les artistes qui les composent. Un dossier complet consacré aux Cinq Poèmes de Nezâmî, chef-d’œuvre de la littérature persane du Moyen Âge permet d’entrer dans l’art du grand maître du roman en vers. Des repères complètent ce parcours sous la forme d’un glossaire, d’une bibliographie, d’une chronologie et d’une carte.
Lire plus

Candide, le site

Le site "Candide, l’édition enrichie" comprend trois parties : Le livre présente l’affichage synchronisé du texte et du manuscrit de la BnF. La voix de Denis Podalydès propose une interprétation vivante et personnelle de Candide. En un clic, le lecteur accède à un mode de lecture augmentée : définitions, édition critique établie par René Pomeau, fiches personnages, illustrations du texte par des graveurs du XVIIIe siècle mais aussi par Paul Klee, etc.
La carte permet de suivre le voyage de Candide tout en proposant des approfondissements pédagogiques autour de l’œuvre.
Espace collaboratif, le jardin permet à chacun d’organiser et commenter les favoris qu’il a créés et qu’il peut publier sous forme d’un carnet.
Des interviews de personnalités complètent la lecture : Michel Le Bris, Alain Finkielkraut, Thierry Grillet, Martine Reid et Georges Vigarello apportent tour à tour leur éclairage sur des thèmes tels que les femmes au XVIIIe siècle, l’Eldorado, cultiver son jardin, l’image de l’autre …
Lire plus

Découvrir Benjamin Rabier, le site

Auteur de plus de deux cents albums, illustrateur pour la presse, la publicité, le dessin animé, Benjamin Rabier (1864-1939), dessinateur aussi prolifique que talentueux, donna naissance à tout un petit monde d'animaux malicieux.
Le site invite le jeune visiteur à naviguer dans les livres à feuilleter, les modules ludiques et les ateliers de création graphique pour découvrir à son rythme et de façon attrayante un illustrateur de talent.
Lire plus

L'Art d'aimer au Moyen Âge. Le Roman de la Rose, le site

Autour du fac-similé numérique d'un exemplaire de ce long poème de 22 000 vers, composé au XIIIe siècle par deux auteurs successifs au ton très différents, l'exposition virtuelle et son dossier permettent d'aborder le thème de l'amour au Moyen Âge.
Lire plus

Mille et une nuits, le site

Chacun connaît l'histoire de Shéhérazade, fille du grand vizir, qui raconte chaque nuit au sultan, son époux, une histoire dont la suite est toujours reportée au lendemain : c'est le moyen qu'elle a trouvé pour échapper à la mort...
Le site « Mille et Une Nuits » présente ce texte universellement connu, et propose des pistes pour se familiariser avec lui, l’explorer plus avant, se plonger dans sa lecture… et même créer ses propres contes et ses illustrations.
Lire plus

Casanova, le site

Le site entraîne le visiteur sur les pas de cet extraordinaire aventurier du plaisir. Toujours soucieux de ne jamais sacrifier sa liberté, ni à une femme, ni à une cause, ni au goût de la possession, Casanova fut un infatigable voyageur. C’est à une plongée dans l’univers du XVIIIe siècle, sensuel, audacieux, baroque, propre à Casanova, que le visiteur est convié.
Lire plus

Boris Vian, le site

Peu reconnu de son vivant et découvert de façon posthume après sa disparition précoce en 1959, Boris Vian cultive les dons autant que les passions. Jazz, roman, théâtre, poésie, chanson… peu de domaines échappent à sa fantaisie créatrice. L’exposition invite à découvrir ou redécouvrir toutes les facettes de cet auteur aux multiples talents.
Lire plus

Gallimard, un siècle d'édition, le site

Le site s’appuie sur des documents largement inédits – manuscrits, photographies, correspondances, fiches de lecture, affiches – , il parcourt un siècle d’histoire intellectuelle à travers l’itinéraire d’une des plus prestigieuses maisons d’édition françaises. Réalisé en coédition avec Gallimard.
Lire plus

Le Roman de Renart, le site

Le Roman de Renart n'est pas un roman, mais un recueil en langue romane de textes disparates issus d'une longue tradition de récits animaliers en latin inspirés d'Ésope. Bon petit diable ou redresseur de torts, obsédé sexuel ou démon hypocrite, Renart est un héros complexe et polymorphe. Malhonnête ou malicieux selon les branches du récit, il incarne la ruse intelligente liée à l'art de la parole dans des épisodes qui prennent la forme habituelle du bon ou mauvais tour joué par le goupil. Chaque aventure offre de nouveaux rebondissements qui mettent en scène un monde animal aux caractères singulièrement humains. Cette satire prend divers aspects : parodie des chansons de geste et des romans courtois, mais aussi critique sociale, anticléricalisme et transgression de tabous. Renart ne respecte rien, ni amis ni ennemis, ni forts ni faibles, ni Dieu ni roi.
Mis par écrit par des auteurs anonymes entre 1170 et 1250, le Roman de Renart constitue le pendant populaire de la littérature épique et chevaleresque. Des œuvres plus tardives prennent le masque de Renart pour dénoncer avec âpreté la corruption et l'hypocrisie de la société, tel Renart le Contrefait. À la fin du XIIIe siècle, Jacquemart Gielée reprend les mêmes personnages pour écrire une œuvre d'édification morale, Renart le Nouvel, à la forme allégorique et symbolique où le goupil devient l'incarnation du Mal, maître du monde. En cette fin du Moyen Âge, le personnage de Renart est si populaire que son nom, écrit avec un T, entre dans la langue française pour désigner l'animal, remplaçant l'ancien terme de "goupil".
Lire plus

La légende du roi Arthur, le site

L'exposition virtuelle nous entraine en images dans la légende du roi Arthur et des chevaliers de la Table Ronde. Le site propose un voyage à travers les collections arthuriennes de la BnF, de la bibliothèque municipale de Rennes, de la médiathèque de Troyes et du Château de Chantilly. Il explore six thèmes : la légende ; le merveilleux ; le pouvoir et la royauté ; la chevalerie ; le Graal et enfin l’amour courtois. Des fac-simile numériques des plus beaux manuscrits permettent d'écouter le récit des principaux épisodes ou des analyses d'images tout en observant à la loupe les enluminures. Les gros plans développent certains aspects de la légende : l'histoire des textes ; les personnages principaux ; l’esprit des lieux ; les objets symboliques. Un dossier est également consacré au premier écrivain de langue française : Chrétien de Troyes. Les explorations pédagogiques comprennent un parcours ludique pour les 8-12 ans, des pistes pour les enseignants, un module d’écriture « à la manière de » Marie de France et un jeu de rôle téléchargeable. Un cabinet de lecture regroupe sélection de textes, bibliographies, corpus de textes numérisés sur Gallica ou interventions des congressistes de la Société arthurienne.
Lire plus

Babar, Harry Potter et Cie. Livres d'enfants d'hier et aujourd'hui, le site

L’exposition virtuelle et son dossier proposent, à travers une très riche iconographie, un parcours dans l’histoire des livres consacrés à la jeunesse. Comment depuis le Moyen Âge, l’enfant aborde-t-il le livre ? Comment ont évolué les parcours qui lui sont proposés à travers les livres ? Quels enjeux traversent cette littérature ?
À côté de la réflexion proposée aux adultes et des nombreux ouvrages à feuilleter sélectionnés dans les livres de nos grand-mères, une large partie du site est consacrée aux enfants : abécédaires interactifs comme celui de Babar, jeux de mise en page à partir d’abécédaires extraits des collections de la BnF. Un jeu de l’oie des livres propose, sous une forme ludique, un parcours au sein de la littérature de jeunesse, en partenariat avec des éditeurs de livres pour la jeunesse.
Lire plus

Homère, sur les traces d'Ulysse, le site

Le site invite à découvrir l’univers d’Homère au gré des pérégrinations d’Ulysse et à parcourir l'Iliade et l'Odyssée, récit métaphorique de toute aventure humaine et creuset de toutes les formes de notre littérature. Le dossier donne les repères nécessaires à l’appréhension de la culture grecque, des sources et de l’héritage de l’œuvre homérique. Des gros plans permettent l’approfondissement de thèmes comme ceux de l’épopée, de la tradition orale, des dieux de l’Olympe, des héros et héroïnes homériques, de la guerre de Troie ou de la vision du monde homérique à travers le bouclier d’Achille. Une carte interactive de la Méditerranée scande le voyage d’Ulysse, résume chaque épisode et donne des éléments d’interprétation sur la civilisation homérique. Les explorations sont complétées par un cabinet de lecture, une riche iconographie rassemblée de façon thématique sur plusieurs feuilletoirs, ainsi que des ateliers et des pistes pédagogiques. Des fiches pédagogiques, enfin, sont téléchargeables sur le site.
Lire plus

Sartre, le site

L’exposition virtuelle permet de redécouvrir le philosophe de la liberté, symbole de l'intellectuel engagé et le passionné de littérature à travers trois points forts : la liberté ; l’engagement ; la fraternité. Une iconographie abondante de manuscrits autographes, articles de presse, photographies, etc., enrichit le propos. Gros plans et dossier permettent des approfondissements sur les manuscrits et le théâtre ainsi que sur la biographie de l’écrivain, les questions de la littérature, de l’imaginaire et de l’engagement. Sept entretiens audiovisuels de personnalités proches de Sartre à divers titres ainsi que des repères chronologiques et une bibliographie de l’écrivain complètent les ressources en ligne.
Lire plus

Raymond Queneau, Le Traité des vertus démocratiques, le site

Ce dossier pédagogique de la BnF propose, à partir de l'exploration d’un manuscrit de Raymond Queneau et en s’appuyant sur des références qui en éclairent la signification, d’entrer dans l'œuvre de Queneau et les courants qui ont traversé son époque (psychanalyse, surréalisme, Oulipo, pataphysique). Des ateliers permettent ensuite à chacun de s’initier à la création littéraire et picturale en s’inspirant notamment de la démarche de Raymond Queneau.
Lire plus

Émile Zola, le site

Le site présente deux expositions. La première retrace à travers manuscrits, imprimés, affiches publicitaires et photographies, l’univers de l’écrivain. La seconde, consacrée au Bonheur des Dames, s'appuie sur la documentation rassemblée par Zola avant la rédaction de son roman, pour aborder l'histoire des grands magasins et la naissance de la société de consommation dans le Paris du Second Empire, bouleversé par les travaux du baron Haussmann. Le site donne accès à de larges extraits des dossiers préparatoire de Zola au cycle des Rougon-Macquart, et plus particulièrement à l’Assommoir et Au Bonheur des Dames. Ses notes d'enquêtes proposent une approche sociologique de l'époque, tandis que les plans, notes sur le langage, notes sur les personnages ou ébauches font pénétrer dans la fabrique littéraire. Des gros plans proposent une réflexion sur les sujets qui ont marqué Zola : « son » Paris, les grands magasins, la publicité et l’Affaire Dreyfus. Différents regards complètent le portrait de l’écrivain. Plusieurs audiovisuels enrichissent la mise à disposition des ressources numériques. Des pistes pédagogiques enfin, assorties de fiches téléchargeables, invitent les élèves à comparer les intentions de Zola telles qu’elles apparaissent dans ses dossiers préparatoires et la manière dont ces intentions prennent forme dans le roman.
Lire plus

Victor Hugo, l'homme océan, le site

À travers plus de 500 dessins et pages manuscrites, l'exposition virtuelle et son dossier révèlent une oeuvre moderne et "visionnaire", à la fois littéraire, graphique et politique. Le dossier développe cinq thématiques : l'océan, le voyage – qu'il s'agisse du voyage proprement dit, de l'exil, ou du déplacement d'un champ à un autre, de l'infime à l'immense –, la vision littéraire, la vision graphique, sans cesse en quête de nouvelles expérimentations, la vision politique, de l'écrivain engagé à l'homme public. Sur chaque thème, un audiovisuel de trois minutes permet d'introduire le sujet. L'iconographie de ces films peut être ensuite consultée avec son commentaire. Des dossiers pédagogiques en ligne interrogent les thèmes tels que la peine de mort, l'expérience graphique, la mer et le voyage. Ils invitent à découvrir l'écrivain visionnaire et ses combats pour la liberté.
Lire plus

Il était une fois… les contes de fées, le site

L’exposition virtuelle retrace l’histoire des contes en une centaine d’images et permet à l’internaute de voyager au pays des fées. Le dossier propose un approfondissement autour des trois thèmes suivants : de l’oral à l’écrit ; les ingrédients du conte ; le conte et ses variantes. Le Petit chaperon rouge et Cendrillon font l’objet de deux gros plans. Des clés de lecture sont proposées à travers une anthologie de textes variés, allant de Freud à Bettelheim, des frères Grimm à Claude Levi-Strauss. Une abondante iconographie est rassemblée par illustrateurs et un module d’écriture de contes permet de rassembler les ingrédients d’un récit. Des pistes pédagogiques permettent aux enseignants et aux élèves de travailler sur la structure du conte, ses ingrédients et ses variantes.
Lire plus

Brouillons d'écrivains, le site

Le dossier est développé selon quatre axes : histoire(s) de manuscrits ; ateliers d’écrivains ; la fabrique du texte ; écrire aujourd'hui. Il permet de saisir l’écriture littéraire à travers la genèse des manuscrits d’écrivains. Trois dossiers d’écrivains invitent le lecteur à entrer au cœur de la "fabrique de l’œuvre" : le dossier Proust sur Gallica ; les travaux préparatoires à L’Assommoir et Au Bonheur des Dames de Zola ; la génétique d’Un cœur simple de Flaubert. Plusieurs pages de Balzac, Hugo, Queneau, Roubaud, Perec peuvent être explorées de façon interactive. Elles sont complétées par quelques rencontres audiovisuelles avec des écrivains, des repères bibliographiques et une sélection de sites. Des pistes pédagogiques enfin sont proposées aux enseignants.
Lire plus

Marcel Proust, l'écriture et les arts, le site

L’exposition virtuelle, très richement illustrée, s'attache à travers manuscrits, documents, objets et tableaux, à saisir l’origine de l’œuvre de l’écrivain. Elle permet en outre de saisir le contexte culturel, historique et familial dans lequel s'inscrit Proust, de suivre sa formation à l’écriture, d’analyser les trois grandes figures de créateurs qui apparaissent dans son oeuvre, Elstir, Vinteuil, Bergotte et de pénétrer au coeur même de la Recherche. Un dossier sur Gallica apporte des compléments d'information sur le projet proustien, la fabrique de la Recherche et le fonds Proust dans les collections de la BnF et propose, enfin, une exploration numérique du Temps retrouvé.
Lire plus

La Guerre de 14-18

28 juin 1914 : l’archiduc François-Ferdinand d’Autriche est assassiné à Sarajevo par un nationaliste serbe.
Ce fait divers tragique n’empêche pas l’été de suivre son cours habituel. Les paysans travaillent dans les champs, les ouvriers à l’usine. Quelques rares privilégiés s’offrent des vacances à Deauville ou sur la Riviera. Le 23 juillet pourtant, l’Autriche adresse un ultimatum à la Serbie. Les hommes politiques, les diplomates, et les opinions publiques ne sont guère inquiets : c’est une crise régionale, qui doit se régler comme les nombreuses tensions précédentes par une conférence de paix. À Paris, les journaux s’intéressent davantage à l’affaire Caillaux. Le Kaiser participe à des régates en mer. Certains esprits clairvoyants s’alarment : Jean Jaurès parle « d’oscillation au bord de l’abîme ». Les nouvelles s’enchaînent, de plus en plus inquiétantes… Une semaine plus tard, le 30 juillet, la Russie mobilise. La machine de la guerre s’ébranle, il ne sera plus possible de l’arrêter. Le jeu des alliances entraîne l’Europe dans une guerre que l’on imagine violente, certes, mais brève… Commence alors  l’ivresse des cris de joie en marchant à l’abattoir » selon les mots de Stefan Zweig, même si la volonté d’en découdre ne caractérise pas toutes les populations, plutôt graves et résignées. Dès le mois d’août, la réalité du conflit apparaît dans sa violence extrême : l’Europe découvre sur son sol la guerre industrielle.
Lire plus

Jeux de Princes, jeux de vilains, le site

Ce site sur les jeux d'autrefois, ceux des princes comme ceux des « vilains » nous apprend que le jeu a toujours été associé au plaisir, mais aussi au danger. Aux côtés des manuels de règles et de stratégie, des traités mathématiques, philosophiques et moraux, l’exposition réunit une riche iconographie où sont tour à tour évoqués les jeux de hasard et de stratégie, les jeux pédagogiques et enfin les jeux d’argent qui s’emparent au XVIIIe siècle de la cour du Roi et de certaines maisons de jeu de Paris.
Lire plus

Héros, d'Achille à Zidane, le site

Le site s'attache à la fabrique des héros, révélatrice des sociétés qui les créent, qu’il s’agisse d’Achille, de Superman, de Lucie Aubrac ou de Lancelot ! Le dossier étudie le héros sous un angle historique comme objet de construction et produit d’un discours et interroge la place des femmes dans cet univers ou encore, la figure du héros dans la littérature. Les gros plans assortis de commentaires sonores permettent de suivre à travers des manuscrits exceptionnels les aventures d’Alexandre le Grand et de Lancelot du Lac. Des approfondissements sont proposés sur les héros et héroïnes homériques. Des repères permettent de se situer dans le temps. Ateliers et pistes pédagogiques peuvent être téléchargés sur le site. Ils proposent en particulier une grille d'analyse des héros et une analyse approfondie de la figure de Jeanne d'Arc. Des jeux de rôle sont proposés, en liaison étroite avec le thème.
Lire plus

Lumières ! un héritage pour demain, le site

L'exposition virtuelle invite à revisiter les valeurs léguées par le XVIIIe siècle pour nourrir le débat d'aujourd'hui. Après avoir défini l'esprit des Lumières, le dossier rappelle les principes et idéaux qui les caractérisent, leur rayonnement dans le monde et leur résonance contemporaine. De nombreux entretiens audiovisuels avec des intellectuels et des dessinateurs de bandes dessinées, mettent en évidence l'actualité de cet héritage.
Les fiches pédagogiques téléchargeables en ligne sont complétées par des pistes de travail et aident à réfléchir aux notions de liberté de l’individu, de souveraineté du peuple, de pluralité des cultures, et d'identité.
Lire plus

Le bestiaire médiéval, le site

L’exposition virtuelle propose un parcours à travers les manuscrits enluminés, s’attardant sur les animaux de la Bible, les bestiaires et encyclopédies, l’univers des fables et de la satire, etc., montrant comment, au Moyen Âge, l’animal dit, incarne, enseigne et symbolise. Le dossier approfondit l’image de l’animal au sein des manuscrits à travers des illustrations exceptionnelles. Des feuilletoirs permettent "d’entrer" dans quelques manuscrits comme le Livre de chasse de Gaston Phébus, le Grand traité de Fauconnerie, le Livre des oiseaux, etc. Le bestiaire se décline par type d’animal, à travers des planches iconographiques et des audiovisuels. Jeux et ateliers pédagogiques complètent ce site et offrent aux enseignants plusieurs pistes : le Roman de Renart et l’univers des fables ; le bestiaire ou le rôle moralisateur d’un univers d’animaux conçus à l’image des hommes ; les animaux hybrides et autres animaux fabuleux. Un jeu permet aux enfants de créer leur monstre et d’en définir les attributs à la manière des bestiaires médiévaux ; un autre, de découvrir toutes les expressions de la langue française autour des figures animales.
Lire plus

La mer, terreur et fascination, le site

L’exposition virtuelle, richement illustrée, est accompagnée d’un dossier en cinq parties : la mer, longtemps demeurée inconnue ; les colères de la mer ; les merveilles de la mer ; la mer dans la création artistique ; les menaces contemporaines. Des dossiers documentaires introduits par des audiovisuels offrent des gros plans sur différents sujets comme la mer médiévale, les dieux et les héros grecs, les monstres marins, etc. Un atelier d’écriture animé par l’écrivain François Bon propose six rendez-vous articulés autour d’exercices créatifs et de la présentation de textes, principalement d’écrivains contemporains.
Lire plus

Fouquet, ou le Moyen Âge en images, le site

Peintre enlumineur du XVe siècle, Jean Fouquet vit dans la mouvance des rois de France, Charles VII et Louis XI, dont il devient le peintre attitré. Il joue un rôle primordial dans l'essor du portrait, les débuts de la perspective et les représentations du paysage. Occasion de s'interroger sur le passage de l'enluminure à la peinture, cette exposition virtuelle et le dossier qui l'accompagne fournissent une mine d'informations sur la société médiévale car Fouquet est un peintre très observateur. S'appuyant sur une très riche iconographie et une consultation de manuscrits sous forme de feuilletoirs, le site développe des thématiques importantes dans l'histoire de l'art : le portrait, la naissance du paysage, l'art de géométrie et le recours au nombre d'or dans la construction des peintures. Il donne aussi des repères historiques sur l'art du livre au Moyen Âge, la société du XVe siècle, la cérémonie du sacre des rois de France, ou encore la légende de l'histoire telle qu'elle apparaît dans les Grandes Chroniques de France qu'il illustre. Partant de l'exploration détaillée de certaines enluminures, il propose aux enseignants et aux élèves des parcours pédagogiques sur des thèmes comme la gastronomie médiévale, la construction des cathédrales, l'art du livre ou le paysage.
Lire plus

Utopie, la quête de la société idéale en Occident, le site

Cette exposition virtuelle de la Bibliothèque nationale de France propose de comprendre ce qui pousse l’homme à cette quête d’une société idéale, à travers quatre périodes : les sources de l’utopie ; au temps des Lumières ; l’utopie dans l’histoire ; les utopies du XXe siècle. Le dossier, organisé de façon chronologique et richement illustré, développe les différents aspects de cette quête : millénarisme, utopie et nature, utopie et sciences, utopie et famille, etc. Un cabinet de lecture offre un véritable outil documentaire et de recherche. Des pistes pédagogiques et des ateliers permettent d’interroger les différentes problématiques contemporaines. Des pistes de travail sont également fournies, directement axées sur le regroupement de textes pour le bac de français, ainsi que des parcours philosophiques.
Lire plus

Gastronomie médiévale, le site

Une exposition virtuelle, des repères historiques, des documents et recettes, une iconographie commentée permet d'entrer très concrètement dans la vie quotidienne de toutes les couches de la société médiévale. Tous ces éléments invitent l’internaute à saisir quelle était l'alimentation au Moyen Âge : la préparation des aliments en cuisine, les rituels d'organisation du repas, etc. Ils proposent également de comprendre comment alimentation et médecine sont indissociablement liées, tandis que la symbolique religieuse imprègne les pratiques alimentaires. L'exploration d'une scène de banquet et des exercices pédagogiques complètent ce site. Des jeux permettent de découvrir les aliments inconnus au Moyen Âge, ou ceux qui n’avaient pas leur place sur la table des nobles.
Lire plus

L'enfance au Moyen Âge, le site

Un dossier important permet de découvrir et de comprendre les fonctionnements, les mentalités et les modes de vie de la société médiévale à travers le fil conducteur de l’enfance. Le dossier développe cinq thèmes : les âges de la vie au Moyen Âge – occasion de découvrir la symbolique des chiffres – ; la famille ; l’organisation et l’évolution de la société ; la place de l’enfant et le développement de la société urbaine. Lieu de vie des enfants, la campagne, enfin, est envisagée comme moment d’évolution de la représentation du paysan et de naissance de la notion de paysage.
L’exploration interactive d’une quinzaine d’enluminures permet d’approfondir certains thèmes comme : le château fort, la construction des cathédrales, le repas, la ville fortifiée, la foire, l’enseignement, etc.
Les pistes pédagogiques, qui s’appuient sur plus de huit cents enluminures et extraits de documents, proposent des exercices ludiques et interactifs – notamment des dossiers d’enquêtes à travers les ressources documentaires en ligne – destinés aux élèves.
Lire plus

Tous les savoirs du monde, le site

Dans une longue histoire intellectuelle qui va de Sumer au XXIe siècle, le site s'attache à saisir les moments forts dans l'histoire de la pensée et du savoir, à faire découvrir des lieux privilégiés d'échanges intellectuels, d'enseignement ou de débat, propose des rencontres avec les héros du savoirs qui se répondent à travers les siècles. Innombrables sont les décors et les acteurs de l'encyclopédisme : Ninive au VIIe siècle av. J.-C., Alexandrie au IIIe siècle av. J.-C., Bagdad au IXe siècle, Cordoue au Xe siècle, Paris aux XIIe-XIIIe siècles, l'Italie aux XIVe-XVe siècles, l'Europe entière au XVIIIe siècle, sans oublier la Chine dont la tradition encyclopédique s'étale majestueusement sur trois millénaires. Autant de foyers lumineux qui allument sur la carte du monde des univers nouveaux, ouvrant des brèches, inaugurant, découvrant, inventoriant, reclassant, inventant des technologies inédites (l'écriture, le livre, l'imprimerie, la bibliothèque). Autant de préludes à cette nouvelle étape de l'aventure encyclopédique que prépare la fin du XXe siècle, offrant virtuellement une disponibilité absolue de tous les textes sur tous les sites et faisant ainsi exploser la question des lieux du savoir. Dans cette histoire se côtoient serviteurs et seigneurs, inventeurs et compilateurs, empereurs ou princes exemplaires, scribes ou copistes anonymes parfois miraculeusement ressuscités au détour d'une inscription, calligraphes, imprimeurs, philosophes, savants, voyageurs ou explorateurs, tous habités d'une commune passion, celle d'étreindre la totalité du savoir, d'en saisir les articulations actives. Au-delà de cette foisonnante multiplicité, la démarche encyclopédique se ramène à des gestes fondamentaux constamment retrouvés : rassembler, classer et donner accès. Le dossier pédagogique définit des pistes de travail et propose questionnaires et atelier pour prolonger la réflexion.
Lire plus

Le franc, histoire d'une monnaie, le site

Le site propose une histoire de cette monnaie depuis sa création en 1360 par Jean le Bon dut promettre sa stabilité en contrepartie des 3 millions d'écus d'impositions destinées à financer le paiement de la colossale rançon qui le libérait des geôles du roi d'Angleterre. Par la suite, chacune des "renaissances" du franc, sous la Révolution ou sous Poincaré par exemple, semble matérialiser le désir de renouer avec la stabilité d'une monnaie forte. Très vite identifié à la France et aux Français comme symbole d'identité nationale, il porte aussi le symbole de la "franchise" d'un roi et de son peuple, le symbole de la liberté.
L’exploration interactive permet d’acquérir le vocabulaire descriptif d’une monnaie et d’explorer le premier franc, dit "Franc à cheval". Le dossier analyse les moments clés de l’histoire du franc, sa naissance, son histoire, étayés par des repères sur les techniques de fabrication, le fonctionnement du système monétaire et les éléments historiques contextuels. Des ressources et des pistes pédagogiques proposées aux enseignants et aux étudiants s’appuient sur une iconographie abondante et une anthologie de textes. Les thèmes abordés sont : les relations entre monnaie et souveraineté ; les causes et les conséquences des mutations monétaires ; les avantages et les inconvénients d’un franc fort à travers l’histoire ; le franc comme lieu de mémoire et symbole d’identité ; la matérialité de la monnaie.
Lire plus

Le jeu d'échecs, le site

L’exploration interactive des pièces d'un jeu, longtemps attribué à Charlemagne et qui compte parmi les plus beaux objets en ivoire du Moyen Âge, introduit un dossier complet sur l’histoire, l’évolution et la symbolique du jeu d’échecs à travers les différentes cultures qui l’ont adopté. Un prolongement sur le rôle des échecs en littérature permet de croiser des auteurs modernes : Carroll, Zweig, Nabokov, Pérec… Un parcours en images à travers des manuscrits invite à redécouvrir le chevalier échiquéen de la Table ronde, les pièces personnifiées des Echecs moralisés et des Echecs amoureux. Des repères et des pistes pédagogiques permettent aux enseignants d’aborder le jeu en classe.
Lire plus

Gustave Doré, l'imaginaire au pouvoir

À quinze ans, Gustave Doré entame une carrière de caricaturiste puis d'illustrateur professionnel qui lui vaudra une célébrité internationale. Il embrassera par la suite tous les domaines de la création : dessin, peinture, aquarelle, gravure et sculpture. Artiste majeur du XIXe siècle, il occupe une place centrale dans l'imaginaire contemporain, de Van Gogh à Terry Gilliam, sans compter son influence sur la bande dessinée.
À l'occasion de la rétrospective Gustave Doré organisée par le musée d'Orsay, la BnF a conduit un chantier de numérisation lui permettant de mettre en place une véritable exposition virtuelle : 4 220 dessins et gravures du département des Estampes et une vingtaine d'ouvrages de la Réserve des livres rares sont désormais consultables en ligne et font revivre la bibliothèque illustrée imaginée par le maître.
Lire plus

Miniatures flamandes, le site

Le site évoque une période historique, celle de la guerre de Cent Ans mais aussi une période très riche pour l’art du livre : âge d’or de l’enluminure flamande, le XVe siècle marque un tournant dans l’histoire du livre manuscrit. Le comté de Flandre est alors lié à un vaste territoire, sous l’égide des ducs de Bourgogne, Philippe le Bon puis Charles le Téméraire. Pendant la guerre de Cent Ans, les ducs dont le domaine s'étend jusqu'au comté de Flandre, sont en rivalité avec le roi de France. Ils mettent l'art du livre au service d'une ambition territoriale et politique et font travailler les meilleurs artistes flamands qui donnent à l'enluminure toutes les qualités des peintures primitives flamandes.
Lire plus

Enluminures en terre d'Islam, le site

La figuration est-elle totalement exclue de l’art islamique comme on le pense très souvent ? Fourmillantes de personnages et de vie, les nombreuses miniatures qui ornent certains livres semblent pourtant prouver le contraire. L'Islam a développé un art original, magnifiant la parole de Dieu, fondé sur l'ornementation et la calligraphie. Côtoyant l’enluminure abstraite, la miniature s’épanouit dans de nombreux textes profanes. L’exposition virtuelle se veut un guide à travers les prestigieux manuscrits arabes, persans et turcs conservés à la Bibliothèque nationale de France, proposant un accès commenté aux 300 manuscrits numérisés dans la bibliothèque numérique Gallica.
Lire plus

Visions d'Égypte, Émile Prisse d'Avennes (1807-1879), le site

Égyptologue, archéologue et ethnologue, Émile Prisse d'Avennes séjourna par deux fois en Égypte au XIXe siècle, s’intéressant autant aux ruines de l’Égypte pharaonique qu’aux monuments islamique. Ce pionnier de l’égyptologie vécut en artiste et ne cessa de dessiner. « J’ai recueilli de quoi faire le plus bel ouvrage qui ait encore été publié sur l’Égypte », écrit-il en 1860. Il publia quatre recueils d'une grande qualité dont certaines pages sont parfois les derniers témoins de monuments ou de décors à présent disparus : Monuments égyptiens (1847), Oriental album (1848), Histoire de l'art égyptien d'après les monuments (1858-1879), et L'Art arabe d'après les monuments du Kaire (1869-1877). Chacun peut retrouver en ligne une sélection de ses dessins, commentée par Marie-Claire Saint-Germier, conservateur à la Réserve des livres rares. Ces pages d'album sont complétées par une fiche pédagogique téléchargeable et par de la papeterie inspirée par l'œuvre du célèbre égyptologue.
Lire plus

Miniatures et peintures indiennes, le site

Le visiteur découvrira en ligne une collection rare de peintures et miniatures indiennes du XVIe au XIXe siècle. Ces documents précieux, tant par leur beauté que par leur intérêt documentaire témoignent de la curiosité des voyageurs français et de leur admiration pour les Indes. Ils reflètent les deux faces de la culture indienne, islamique et hindoue, deux univers esthétiques pourtant fort différents, qui ont su cohabiter. Un parcours en images à travers la cour du grand Moghol, les grandes épopées comme le Ramayana et le panthéon hindou.
Lire plus

Les voix ensevelies, le site

Le 24 décembre 1907 dans les sous-sols du palais Garnier, une cérémonie marque le don par Alfred Clark, président de la compagnie française du Gramophone, de vingt-quatre disques présentés comme l’embryon d’un « musée de la voix ». Selon la volonté du donateur, les disques ont été extraits de leurs urnes cent ans plus tard et lus, pour la première fois, en 2008. Les enregistrements sont audibles via le mini-site de la Bibliothèque nationale de France. Ils offrent un témoignage de l’art lyrique des plus grands artistes du début du XXe siècle.
Lire plus

L'estampe japonaise, images d'un monde éphémère, le site

Ukiyo-e, image d’un monde flottant, éphémère. C'est sous cette appellation qu'apparaît, à la fin du XVIIe siècle, l'estampe japonaise. Le monde du temps qui passe, celui des plaisirs de la société galante d'Edo (Tokio), est le thème essentiel de cet art de l’estampe. Scènes de spectacles, portraits de femmes, parodies, paysages… le site propose une vision d'ensemble de cet art éphémère, liant intimement réalisme et spiritualité et l'exploration approfondie de l'œuvre des grands maîtres que sont Hokusaî et Hiroshige. Deux œuvres intégrales sont proposées en gros plans : les Trente-six vues du mont Fuji d’Hokusai et les Cinquante-trois relais du Tôkaidô d'Hiroshige. Un album permet de feuilleter chacune d’elles dans leurs moindres détails. Une visite guidée par la commissaire de l'exposition est proposée en téléchargement sur mp3. Sur le site, ces commentaires peuvent s'écouter tout en explorant à la loupe les œuvres exposées. Enfin, une histoire de la collection d’estampes japonaises conservée à la Bibliothèque nationale de France, des repères sur les techniques de l'estampe, ainsi qu’un regard contemporain du photographe Thierry Girard qui a refait le chemin du Tôkaidô, complètent ce site, riche de plus de trois cents œuvres reproduites en ligne. Le site ayant une vocation pédagogique, l'estampe érotique est juste évoquée.
Lire plus

Esprit(s) de mai 68, le site

Tracts, affiches, journaux et photographies témoignent de l'effervescence qui s'empara de la France en mai 1968. Bibliothécaires et volontaires improvisés ont "couvert" l'événement en se livrant à la collecte spontanée de ces documents, rassemblant ainsi un fonds d'une très grande richesse. L'exposition retrace en images l'événement, une interview raconte la collecte et des feuilletoirs d'images rassemblent tracts, affiches, couvertures de journaux, graffitis et inscriptions murales. Contestation de l'ordre établi, droit à la parole, libération sexuelle, revendication hédoniste... à travers 330 images.
Lire plus

Daumier et ses héritiers, le site

De la monarchie de Juillet à la chute du Second Empire, c’est une véritable comédie humaine fourmillant de personnages qui se déploie dans la nervosité du trait de Daumier, dénonçant avec force les nouveaux travers de l’époque, dure aux humbles et providentielle aux bourgeois triomphants. Dessinateurs contemporains et lycéens utilisent à leur tour la force subversive du dessin pour mettre en évidence la face grotesque ou grimaçante du monde. La confrontation de leurs travaux, à travers trois expositions virtuelles, met en évidence une continuité dans les thèmes abordés et le vocabulaire iconographique. Le dossier de l’exposition met en évidence l’articulation de l’œuvre de Daumier avec son époque. Il fait pénétrer le lecteur dans l’atelier du lithographe à travers toutes les étapes de la fabrication des lithographies. Enfin, il souligne l’engagement commun de Daumier et de ses héritiers. Des feuilletoirs regroupent une partie de l’iconographie par thèmes, avec possibilité de zooms. Des dessinateurs contemporains interviewés disent le lien qu’ils entretiennent avec Daumier. Etendu à tout le champ de la caricature, le dossier pédagogique a été conçu avec le CLEMI. Il propose une rapide histoire de la caricature, en définit les techniques et procédé. Il met l’œuvre de Daumier en perspective dans son contexte historique et propose des activités pédagogiques qui s'appuient sur les documents exposés et mettent en relation l'œuvre de Daumier et de ses héritiers sur un même thème ou un même procédé.
Lire plus

Rembrandt. La lumière de l'ombre, le site

L'exposition virtuelle présente une centaine de gravures et témoigne des recherches continuelles de l'artiste à travers la succession d'états de chaque estampe et leur impression sur différents supports. Toutes les ressources du multimédia sont exploitées pour mettre en évidence le mouvement continu qui anime ces estampes afin d’exprimer la mobilité d'expression d'un visage, un changement d'atmosphère, le déroulement d'un événement. Un film illustre le travail d'éclairage de Rembrandt, retravaillant sans cesse sa plaque pour faire évoluer l'effet obtenu. L'internaute peut revenir sur les estampes pour en comparer les états deux à deux, à la loupe. Le dossier de l'exposition présente l'œuvre gravé de Rembrandt, son travail d'atelier et son immense héritage. L'iconographie est rassemblée en feuilletoirs thématiques et inclut la possibilité d'examiner les gravures de très près. Des repères proposent une biographie de l'artiste, des informations utiles sur les techniques de gravure, une présentation de la collection Rembrandt à la Bibliothèque nationale de France et une bibliographie.
Lire plus

Rouge. Histoire d'une couleur. Des costumes de scène vus par Christian Lacroix, le site

Longtemps considérée comme la couleur par excellence, celle du sang et du feu, de la vie et de la vigueur, le rouge participe de toutes les victoires et de toutes les solennités ; il est devenu la couleur du spectacle. Le site présente un voyage dans l'univers symbolique du rouge, guidé par Michel Pastoureau. Le couturier Christian Lacroix propose, pour sa part, au gré de ses goûts et de sa fantaisie, une visite guidée au fil d'une sélection de costumes pour la scène, issus des collections de la Bibliothèque nationale de France, de l’Opéra national de Paris et de la Comédie-Française. Cette visite est complétée par des planches de dessins de costumes et décors de spectacles. Un dossier développe les différentes facettes du rouge et s'attache au thème du Petit Chaperon rouge.
Lire plus

Les cathédrales et Villard de Honnecourt, le site

Architecte-ingénieur du XIIIe siècle, Villard de Honnecourt nous livre dans son carnet des croquis à explorer pour découvrir les techniques de construction des bâtisseurs médiévaux, leur art de construire et de transmettre leur savoir. Des séquences animées aident l’internaute à comprendre, étape par étape, la construction des tracés ou le fonctionnement des machines utilisées sur les chantiers. Un dossier fournit des repères sur le contexte politique et social, le compagnonnage, l'art gothique, ou les chantiers urbains ainsi qu’un important glossaire illustré de termes architecturaux. Des ressources iconographiques et textuelles permettent à l'enseignant de faire travailler les élèves sur ces différents thèmes à partir de documents "sources." Les élèves enfin sont invités, en s'appuyant sur les documents de Villard mais aussi sur les textes de Viollet-le-Duc ou de Victor Hugo, à constituer le guide de visite de la cathédrale qu'ils connaissent.
Lire plus

Abraham Bosse, le site

Les gravures d'Abraham Bosse ont servi d’illustrations pour les manuels d’histoire de France pendant tout le XXe siècle et sont très célèbres, même si le nom de leur auteur est souvent oublié. Graveur capital du XVIIe siècle, Abraham Bosse traite de tous les thèmes, qu'il s'agisse de religion, d'histoire, de géographie, de sciences ou d'illustrations de romans. Son sens du détail et de l’exactitude, la précision de son observation, non dépourvue d'humour, font de la plupart de ses estampes des témoignages capitaux sur son époque, notamment lorsqu'il aborde les scènes de métiers et de la vie quotidienne. L'exposition regroupe 340 images à feuilleter ou à consulter à la loupe. Elle est complétée par un dossier détaillant l'œuvre de ce savant-graveur, et des repères sur la taille douce à Paris au XVIIe siècle ainsi que sur les techniques de la gravure.
Lire plus

Dessins de la Renaissance, le site

L'exposition et son dossier présentent une centaine de chefs-d’œuvre de la Renaissance de diverses écoles, regroupés en grands ensembles : école du Nord – avec une dizaine de feuilles d’Albrecht Dürer notamment –, dessins d’archéologie et d’ornements – dont les plus beaux proviennent du cabinet du collectionneur d’antiquités Fabri de Peiresc –, école italienne, portraits aux crayons de l’école française sélectionnés parmi un millier de pièces, enfin dessins de l’école de Fontainebleau. Des repères présentent les collections de dessins de la Bibliothèque nationale de France et retracent l'histoire du Cabinet des estampes et de sa collection de dessins sur trois siècles et demi, depuis sa création par Colbert sous Louis XIV, jusqu'à l'époque contemporaine. Un glossaire des techniques du dessin utilisés au XVIe siècle et une bibliographie complètent cette présentation.
Lire plus

Le portrait, le site

Le thème du portrait peut être abordé, en arts plastiques comme en littérature et, de la petite section de maternelle à la terminale. Aussi, ce dossier pédagogique est-il conçu d’abord pour des enseignants qui sauront, en fonction de la discipline qu’ils ont en charge et de l’âge de leurs élèves, construire des parcours pédagogiques adéquats. Certaines rubriques sont toutefois conçues pour être directement utilisables en ligne par les élèves. Explorations interactives ou jeux prendront cependant leur pleine signification dans le contexte que l’enseignant aura créé autour de leur utilisation.
Lire plus

Berlioz, la voix du romantisme, le site

Le site, rythmé d’illustrations sonores, s’attache à montrer les facettes multiples de cet artiste protéiforme. L'exposition présente en images le héros romantique, le compositeur en quête de statut officiel, l’inventeur de l’orchestre moderne, l’organisateur de concerts à travers l’Europe et ses relations douloureuses avec la scène. Le dossier s'attache au romantisme musical, à l’art de la composition, et témoigne de l’œuvre littéraire du critique musical et du mémorialiste. Trois gros plans éclairent sur un mode pédagogique des œuvres majeures : Faust, le Traité d’orchestration et la Symphonie fantastique et proposent des développements sur le mythe de Faust, la place des instruments dans l'orchestre ou les diverses interprétation de la même symphonie.
Lire plus

Graphisme(s) contemporains, 1997-2001, le site

Que l'enjeu soit d'informer, de promouvoir ou de dénoncer, le graphisme propose des stratégies de mise en scène propres à capter le regard et la pensée. L’exposition virtuelle propose un parcours à travers cinq facettes du graphisme contemporain : l’affiche ; la mise en page ; l’identité visuelle ; la signalétique ; le graphisme et l’écran. Un certain nombre de définitions du graphisme sont proposées, éclairées par des gros plans sur le travail de quelques graphistes contemporains. Des albums à feuilleter classés par thèmes donnent accès à 200 documents accessibles en trois formats. Un atelier pédagogique propose de découvrir cet art visuel en s’appuyant sur les ressources iconographiques de l’exposition. Il permet aux enseignants d’approfondir le rapport texte-image et de s’interroger sur ce qui, en guidant la lecture, force le regard et permet de faire sens.
Lire plus

Etienne-Louis Boullée, le site

Architecte du XVIIIe siècle à la philosophie imprégnée de l'esprit des Lumières, Étienne-Louis Boullée s'impose comme théoricien durant la Révolution. L'exposition virtuelle propose une lecture plastique, esthétique, historique et symbolique de son œuvre, saisie dans le contexte de l'époque.
Le dossier d'accompagnement est structuré autour de sept thèmes permettant une analyse de l'œuvre : après une présentation de l'architecte des Lumières, sont analysés tour à tour les projets à caractère religieux en l'honneur de l'"être suprême", les bâtiments publics, les bâtiments consacrés aux arts et aux sciences, les emblèmes de la ville – portes, ponts, arcs – qui font l'objet de nombreux dessins, les monuments funéraires, enfin l'utopie ou la poésie de l'art qui, au final, caractérise cette architecture.
Une observation privilégiée des projets de l'Opéra, de la Bibliothèque et du Mausolée, est proposée à travers une exploration interactive des plans et des coupes concernant ces bâtiments. Le dossier iconographique regroupe l'intégralité des dessins de Boullée. L'Essai sur l'Art est intégralement disponible, avec une navigation par liens hypertextes relie systématiquement texte et dessins.
Lire plus

Rodolphe Bresdin, le site

Surnommé Chien-caillou, Rodolphe Bresdin est un graveur « maudit » du XIXe siècle. Le site présente son œuvre à travers quelque 150 eaux-fortes et propose des gros plans sur ses séries les plus célèbres : La Sainte Famille, Intérieurs de cocagne, Villes étranges, La Forêt vierge d'à-côté, Batailles ou les armées des ombres, La Comédie de la mort. Une exploration à la loupe de l’estampe Abd el-Kader ou Le Bon samaritain est accompagnée d’extraits de sa fortune critique.
Lire plus

Face à face, ou l'art du portrait, le site

Le portrait est un genre très ancien. La représentation humaine est profondément enracinée dans la culture occidentale. Dès la fin du Moyen Âge, puis à la Renaissance, elle prend une place majeure, en concordance avec l’intérêt porté à la personne humaine et à l’individu singulier. Très vite après son invention, la photographie se consacre au portrait, allant jusqu’à reprendre certaines fonctions qu’assuraient la peinture et les arts graphiques. Plus de cent cinquante ans après, la foi dans la vérité de l’image photographique est perdue. Les artistes ne cessent d'interroger, avec le portrait, les limites de la représentation.
Lire plus

Michael Kenna. Retrospective, le site

Les paysages du photographe anglais Michael Kenna restent à l’écart des phénomènes de mode. La présence humaine s’y inscrit d’une manière fantomatique, par les seules traces que la vie et l’activité des hommes impriment sur le monde. Cette œuvre, jouant de contrastes de texture et de matière savants et raffinés, est l'occasion d'aborder la notion de paysage dans l'art et de montrer à travers la peinture et la photographie comment le paysage traduit l'évolution du regard sur la nature.
Lire plus

Carl de Keyzer, Trinity, le site

Photographe belge né en 1958, membre de Magnum depuis 1994, Carl De Keyzer construit une œuvre personnelle liée à son activité de photojournaliste. Le projet Trinity, du nom du premier test secret de la bombe atomique, tient à distance le compte rendu direct d’événements ponctuels au profit d’une réflexion de fond sur l’élaboration de l’Histoire et sur la valeur de témoignage de la photographie. Carl De Keyzer s’approprie le vocabulaire de la peinture d'histoire qu'il réinterprète dans des photographies au format imposant, le tableau d’histoire, affirmant ainsi une distance et un discours sur l’événement, à l’opposé du flux permanent des images médiatiques. Les trois volets de cette trilogie s’attachent successivement à la Politique, à la Guerre et à l’Histoire. Les événements des quinze dernières années, les sessions des parlements de trois grandes puissances et les théâtres de grands conflits en constituent les sujets.
Lire plus

Trésors photographiques de la Société de géographie, le site

L'exposition invite les internautes à suivre photographes et géographes dans leur exploration systématique du monde, inventoriant monuments et paysages, traçant le portrait de populations, et mettant en exergue les bouleversements du siècle.
Regroupée de manière thématique, l'iconographie peut être consultée à la loupe. Des liens sont proposés avec différents articles ou revues : le Bulletin de la Société de géographie, La Nature, À travers le Monde et Le Tour du Monde, accessibles sur Gallica. Le dossier pédagogique développe trois thèmes : Le regard sur l'autre ; Mutations et bouleversements ; La passion de l'inventaire. Il permet de saisir comment les collections de photographies de la Société de géographie reflètent les ambitions des savants géographes du XIXe siècle, engagés dans une vaste entreprise de connaissance et de découverte.
Lire plus

Eugène Atget, une rétrospective

Eugène Atget, né il y a 150 ans a transformé, par ses photographies, le regard sur la ville. Trait d’union entre le XIXe et le XXe siècle, il a su voir la ville en dehors de l’architecture monumentale, s’intéressant aux vitrines, au mobilier urbain, aux poignées de portes… mais aussi aux intérieurs, aux petits métiers et à ces zones, aux marges de la ville, où sont relégués les exclus du développement urbain. Il a traqué, dans une ville en perpétuelle démolition/reconstruction, une mémoire au bord de la disparition. Le site présente près de 800 photographies parmi les quelque 4 500 photographies d’Atget conservées à la Bibliothèque nationale. Il propose une exposition virtuelle, un dossier et des albums thématiques qui témoignent d’un regard si personnel que l’œuvre du photographe a progressivement quitté le champ du documentaire pour prendre place dans la photographie d’art. La ville d’aujourd’hui, entre XXe et XXIe siècles, connaît aussi ses mutations, ses mises à l’écart, ses enseignes porteuses de sens, ses "petits boulots". Un dossier pédagogique fait le lien systématique entre le photographe du XIXe et des regards contemporains d'artistes, plasticiens, photographes, écrivains pour porter un regard sur la ville d'aujourd'hui en revisitant les thématiques d’Atget. Diverses réalisations de jeunes sont visibles depuis ce portail.
Lire plus

Atget, regards sur la ville, le site

Eugène Atget, né il y a 150 ans a transformé, par ses photographies, le regard sur la ville. Trait d’union entre le XIXe et le XXe siècle, il a su voir la ville en dehors de l’architecture monumentale, s’intéressant aux vitrines, au mobilier urbain, aux poignées de portes… mais aussi aux intérieurs, aux petits métiers et à ces zones, aux marges de la ville, où sont relégués les exclus du développement urbain. Il a traqué, dans une ville en perpétuelle démolition/reconstruction, une mémoire au bord de la disparition. Le site présente près de 800 photographies parmi les quelque 4 500 photographies d’Atget conservées à la Bibliothèque nationale. Il propose une exposition virtuelle, un dossier et des albums thématiques qui témoignent d’un regard si personnel que l’œuvre du photographe a progressivement quitté le champ du documentaire pour prendre place dans la photographie d’art. La ville d’aujourd’hui, entre XXe et XXIe siècles, connaît aussi ses mutations, ses mises à l’écart, ses enseignes porteuses de sens, ses "petits boulots". Un dossier pédagogique fait le lien systématique entre le photographe du XIXe et des regards contemporains d'artistes, plasticiens, photographes, écrivains pour porter un regard sur la ville d'aujourd'hui en revisitant les thématiques d’Atget. Diverses réalisations de jeunes sont visibles depuis ce portail.
Lire plus

La photographie humaniste 1945-1968, le site

Outre des tirages d'époque de photographes devenus célèbres (Doisneau, Ronis, Cartier-Bresson, Boubat, Izis), le site présente les œuvres d'auteurs moins connus mais tout aussi prolifiques, talentueux et représentatifs du courant humaniste. Ce dossier montre les différents volets de l'activité et de la production de ces photographes qui ont en commun d'avoir été des reporters-illustrateurs et d'avoir nourri de leurs images le paysage visuel des Français de l'après-guerre.
Lire plus

Paris, les travaux et les jours, le site

Le fonds des archives photographiques duJournal, enrichi de celui de L’Aurore, a été racheté en 1980 par la Bibliothèque nationale de France. 130 images témoignent de l’évolution de la capitale et de la vie des Parisiens tout au long du XXe siècle. Retour en images sur les travaux – Paris disparu, les travaux publics, travail et immigration – et les jours – les deux guerres, Paris la nuit, les vacances, et les intempéries. Un gros plan consacré au travail de retouche, de la lisibilité à la manipulation, détaille les interventions auxquelles se livrent les éditeurs du journal sur les clichés, afin de les rendre plus lisibles ou plus spectaculaires.
Lire plus

Objets dans l'objectif, le site

Des expérimentations de Daguerre aux créations publicitaires, des transpositions de natures mortes à l’illustration scientifique ou poétique des photographes humanistes, le thème de l'objet traverse toute l’histoire de la photographie. L'exposition et son dossier brossent une histoire de la photographie d’objet et de son émancipation progressive de la peinture. Ils s'arrêtent sur sept approches allant de la nature morte aux transfigurations d'objets en passant par les séries, les arrangements, les accumulations ou les hors champs et cadrages serrés. Le parcours pédagogique interroge ces classements pour mieux percevoir les intentions du photographe. Il fait jouer les rapprochements d'images et propose de nombreuses pistes pédagogiques. Des propositions de pratiques accompagnent ce fil conducteur.
Lire plus

Minot-Gormezano : le Chaos et la Lumière, le site

L'œuvre de Pierre Minot et Gilbert Gormezano a pris corps dans les lieux désaffectés et les cimetières urbains. Cette expérience initiale les a conduits vers l'exploration des espaces et des matières au fil d'une réflexion partagée entre mort et naissance, à la recherche d'une lumière par-delà l'obscurité, le chaos ou la mort.
Lire plus

Les expositions universelles à Paris 1867-1900, le site

Cinq Expositions Universelles se sont tenues à Paris au XIXe siècle : en 1855, 1867, 1878, 1889 et 1900. À partir de 1867, les photographies illustrent de façon frappante la singularité de chacun des événements mais aussi l'ambition croissante des organisateurs. L'exposition de 1889 englobe le palais du Trocadéro construit pour celle de 1878, de même que l'exposition de 1900 reprend la tour Eiffel de l'exposition de 1889. Ces manifestations rendent compte à un rythme très régulier (exactement tous les onze ans) des progrès techniques, du développement des arts, des échanges commerciaux, des conquêtes coloniales, des changements politiques. Les progrès réalisés en quelques décennies par la photographie apparaissent très clairement. On passe de vues statiques, très cadrées, sans personnages (à cause du temps de pose) en 1867, à des vues plus animées (dès 1878) voire à des scènes de foule, de bateaux, véhicules en mouvement (en 1900).
Lire plus

L'AFP et la photo de presse 1944-2004, le site

L’exposition virtuelle présente l’agence, son histoire, son rôle, son fonctionnement et son évolution ; le métier de photo-reporter ; les techniques de transmission des images et leur évolution.
De nombreuses pistes pédagogiques sont proposées par le CLEMI autour des œuvres exposées.
Deux dossiers documentaires donnent l'occasion, partant d'une photo, d'examiner son utilisation dans les médias : la taille de l'image, le placement dans le journal, le commentaire… modifient la perception du lecteur.
Une analyse d'images démontre comment, confronté au besoin de synthétiser dans l'urgence l'information en quelques images, le photojournaliste d'une agence de presse développe un style d'écriture photographique.
Quelques reporters commentent leur travail.
Un cabinet de lecture enrichit la réflexion sur quelques thèmes comme la constitution de sources pour l’Histoire, ou l’instantané photographique comme symbole d'une époque.
Des albums invitent enfin à feuilleter les 230 images de l’exposition : photos de la Libération, des désordres du monde, de l’enfance maltraitée, etc.
Lire plus

Des photographes pour l'empereur : les albums de Napoléon III, le site

Le règne de Napoléon III (1852-1870) coïncide avec l’essor spectaculaire de la photographie. Il voulait faire de son règne celui du progrès scientifique et social, de l’industrie et des arts, de la grandeur retrouvée de la France sur l’échiquier des puissances européennes. La photographie, symbole d’avancée technique, doit à ses yeux fixer l’image d’un règne moderne. L'exposition rend compte de ce projet.
Les commandes que Napoléon III passa aux photographes de son époque révèlent un empereur conscient de la notoriété qu’il pouvait en retirer. Le dossier "Pouvoir et photographie" interroge sur le rôle de la photographie au service d'une ambition politique. 141 images classées par thème décrivent la France de cette époque et ses ambitions dans le monde : palais impériaux, grands travaux, explorations lointaines, guerres et paix, campagne d’Italie…
Lire plus

Des clics et des classes, le site

Ce parcours est une introduction à la photographie. Il propose, à travers une sélection de 360 photographies, issues pour l’essentiel des collections de la Bibliothèque nationale de France, de poser des repères dans l’histoire de la photographie, des clés d’entrée dans l’art du photographe. Il invite d’autre part à des pratiques riches et inventives. L'objectif est de permettre à des enfants, dès l'école, l'acquisition de notions clés comme le point de vue, le cadrage, l'instantané ou la pause ; d'amorcer une réflexion sur les conventions ainsi que sur les usages de la photographie. Un commentaire destiné à l'enseignant ou à l'animateur développe les objectifs de chacune des 36 séquences. Pour ceux qui pourront animer les séances à l'écran, des outils permettent agrandissements des images et comparaisons. Des pistes de travail sont suggérées, alternant travail individuel et recherches collectives, car rien de tel pour comprendre la démarche photographique que de s'exercer soi même à la photographie.
Lire plus

Portraits / Visage, le site

Qu'est ce qu'un portrait ? Depuis la naissance de la photographie, les photographes n'ont cessé de se poser la question. Mise en scène de personnages tous empreints de leur contexte social, le portrait devient traque de l'individu, cadré au plus près, jusqu'à ce que son visage, voilé, déformé, tende à disparaître. Le site offre des repères sur l'histoire du portrait au carrefour de toutes les pratiques photographiques, du portrait d'atelier aux recherches abstraites, du portrait carte-de-visite au portrait juridique ou à l'autoportrait d'artiste. Au-delà du thème du portrait, il permet d'explorer de grands courants de l'histoire de la photographie. Autour de l'exposition, un parcours sur la question du portrait invite notamment les établissements scolaires, mais pas exclusivement, à réinvestir leur réflexion sur le portrait, nourris de la démarche des photographes exposés, dans la réalisation de photos de groupes ou de photos de classes.
Lire plus

Gustave Le Gray, le site

L'exposition virtuelle présente près de 400 photographies de l'un des plus talentueux photographes de XIXe siècle. Le dossier retrace la vie de ce peintre, photographe et inventeur, qui, entre travaux de laboratoire et commandes impériales, a défendu le statut de la photographie en tant qu’art. Gustave Le Gray aborde tous les genres : portrait, nu, vue d'architecture, reportage et ne cesse de mettre la technique au service de son art.
Des gros plans décrivent l’art du tirage chez Le Gray, son traitement des nuages, et les photographes de Barbizon. Des textes de référence sur le statut de la photographie dans les années 1850 complètent le site.
Lire plus

Reza, photographie visionnaire, le site

51 images témoignent du combat du photographe iranien Reza, obligé de s’exiler pour fuir la répression qui suivit la révolution iranienne de 1979. Un dossier, accompagné d’une biographie et d’une chronologie, présente sa vision de la révolution et les motivations qui l’ont conduit à témoigner. Une interview et un portrait chinois témoignent du regard du photographe sur lui-même et son travail. Des témoignages d'Amin Maalouf, Selim Nassib et Neil Jordan complètent ce portrait.
Lire plus

Voyage en Orient, le site

L’exposition en images plante le décor : le voyage en Orient sur les traces des pionniers de la photographie au premier rang desquels se trouve Maxime Du Camp. Le premier dossier situe le thème historiquement : entre le rêve de conquête, la nostalgie et le tourisme de masse. L’Orient des photographes explore ensuite l’âge d’or de la photographie, soit 1840-1880. Un troisième dossier nous livre le versant, littéraire cette fois, de ce lieu d’explorations et de fantasmes. En suivant l’itinéraire de Flaubert, des albums permettent de feuilleter les traces exceptionnelles de ce voyage : photographies, estampes, carnets de voyage. Un cabinet de lecture regroupe les ressources documentaires et ouvre l’accès à Gallica, complété par des repères indispensables : cartes, chronologie, biographies, glossaires… Enfin, des pistes pédagogiques invitent à aborder le genre littéraire et l’image de l’autre ou à explorer le thème du carnet de voyage.
Lire plus

Galerie de photographie de la Bibliothèque Nationale de France, le site

Le site regroupe des expositions, des dossiers et des pistes pédagogiques classées par photographe et par thème.
Lire plus

L'Âge d'or des cartes marines, le site

Les cartes marines enluminées sur parchemin couramment appelées "portulans", sont une invitation à redécouvrir la mythologie des grandes découvertes et des voyages au long cours. Produits entre le XIVe et le XVIIIe siècle, ces documents sont le témoignage de cinq cents ans de représentation européenne du monde. Ils témoignent de l'évolution des rapports entre l’Occident et les autres mondes : africain, indien, américain, océanien.
Lire plus

Histoire de la cartographie, le site

Cette introduction à l'histoire des représentations de l'univers, depuis les premières traces de représentation du territoire et de mémorisation des itinéraires jusqu'aux images les plus contemporaines met en évidence les enjeux de la cartographie dans les stratégies de pouvoir, le développement de la connaissance et l'imaginaire des hommes. Une exposition virtuelle retrace les grandes étapes de cette aventure humaine. Quatre thèmes introduits par des audiovisuels font l'objet d'approfondissements largement illustrés : la représentation de la Terre et du ciel, les enjeux de la cartographie et la conquête des mers. Le site est enrichi par une présentation du département des Cartes et plans de la Bibliothèque nationale de France, un jeu de cartes interactif et des pistes pédagogiques à destination des jeunes élèves et des classes préparatoires.
Lire plus

Les Globes du Roi-Soleil, le site

Offerts par le cardinal d’Estrées à Louis XIV, les globes réalisés en 1683 par le cosmographe vénitien Vincenzo Coronelli offrent une représentation synthétique de la Terre et du ciel. Objets de science et emblèmes du pouvoir, ces globes de 4m de diamètre, exceptionnels par leur dimension, nous font découvrir le monde tel qu’il s’offrait, en ces années 1680, à un Roi-Soleil au faîte de sa gloire. L'exposition virtuelle aborde différents aspects des globes et les situe dans une histoire des représentations du ciel et de la Terre, de l'Antiquité jusqu'à la période contemporaine. Des pistes pédagogiques sont dédiées à l'histoire, la géographie, les arts plastiques et la littérature et concernent tous les niveaux d'enseignement. L’ensemble du parcours permet de réfléchir tout en s’amusant aux diverses représentations du ciel et de la Terre, depuis l'Antiquité jusqu'aux images satellitaires. Un module ludique invite les plus jeunes à imaginer de nouveaux territoires en combinant des éléments extraits de cartes anciennes, globes et portulans conservés à la Bibliothèque nationale de France. La carte imaginaire s'enrichit ainsi progressivement de villes et monuments, se peuple de toute une population humaine et animale, se couvre de relief et de végétation. À chaque fois qu'un élément provenant d'une nouvelle carte est sélectionné, une vignette propose de consulter la carte ancienne ou le globe dont est extrait l'élément graphique et d'en savoir plus sur son environnement initial.
Lire plus

Les mappemondes, le site

Au-delà d'une simple représentation de la terre habitée, une mappemonde médiévale est une vaste encyclopédie proposant une lecture ordonnée du monde. L'exploration d'une exceptionnelle carte de 12 m2 réalisée au XIIIe siècle, la mappemonde d'Ebstorf, invite à lire, sur une même image, tout ce que savait le Moyen Âge de l'histoire et des sciences, dans une conception chrétienne du monde. Un dossier sur la Terre au Moyen Âge fait le point sur l'héritage grec, les principes de la géographie arabe et la vision chrétienne. Le site ouvre des perspectives sur d’autres formes d’encyclopédisme à cette époque, tels les bestiaires ou les ouvrages d’histoire naturelle, qui font la part belle au merveilleux. Enfin, la vision du monde que propose la mappemonde est confrontée à l'exploration de deux visions différentes à la même époque : celle du géographe arabe al-Idrîsî et celle d'une carte marine, l’Atlas catalan.
Lire plus

Al-Idrîsî, la Méditerranée au XIIe siècle, le site

Cette exploration interactive de la Méditerranée au XIIe siècle vue par le géographe arabe, al-Idrîsî, permet de cerner les limites du monde connu à l'époque, de voyager à travers les principaux centres urbains ou foyers commerciaux, de découvrir les représentations de la Terre au Moyen Âge. Un important dossier restitue le contexte historique, culturel et économique de l'époque ; il permet de découvrir les civilisations qui se rencontrent autour de la Méditerranée, leurs échanges (en Sicile), leurs conflits (les croisades), la transmission des savoirs par le biais des traducteurs arabes des textes de l'Antiquité, les échanges culturels et commerciaux. Plusieurs dossiers iconographiques proposent un parcours à travers les plus beaux manuscrits illustrés de la littérature arabe, les principaux événements des croisades, les grandes routes commerciales, les mappemondes médiévales et, enfin, les manuscrits d’Aristote transmis de l’Orient à l’Occident. Des repères font le point sur la représentation de la terre au Moyen Âge. Des pistes pédagogiques et des groupements de documents sont proposés autour de thèmes précis comme les croisades, la Sicile ou la circulation des savoirs.
Lire plus

Ciel et Terre, le site

L’exposition virtuelle permet de découvrir une sélection des plus belles représentations du ciel et de la terre et présente les relations qui unissent l’un et l’autre. Le dossier de l’exposition développe quatre thèmes, abondamment illustrés : le mystère des origines ; l’avancée des sciences ; les images de l’univers ; le monde imaginé. Un gros plan est consacré à l’Atlas catalan, carte marine du XIVe siècle. Des animations permettent d’expliquer la formation de la terre, le volcanisme, la naissance et la mort des étoiles. Des anthologies et plusieurs dossiers iconographiques viennent nourrir des ateliers pédagogiques littéraires ou scientifiques.
Lire plus