La Vie de bohème illustrée par André Gill
Les trois amis : « ils n’avaient pas fait dix pas dans la rue »
Mademoiselle Mimi
Fantaisie de Musette : « L’endroit est d’ailleurs habitable et parfaitement réparé »
« Je t’embrasse autant que tu voudras ». Marcel.
Schaunard : « il se mit à exécuter dans sa chambre une chorégraphie de sa composition »
La Vie de bohème illustrée par Gill
Henry Murger (1822-1861), auteur. André Gill (1840-1885), illustrateur, Vers 1873.
Paris, Librairie illustrée
BnF, département Philosophie, histoire, sciences de l'homme, 4-Z LE SENNE-1058
© Bibliothèque nationale de France
« Pour se garantir des morsures d’une bise matinale, Schaunard passa à la hâte un jupon de satin rose semé d’étoiles en pailleté, et qui lui servait de robe de chambre. Cet oripeau avait été, une nuit de bal masqué, oublié chez l’artiste par une folie qui avait commis celle de se laisser prendre aux fallacieuses promesses de Schaunard, lequel, déguisé en marquis de Mondor, faisait résonner dans ses poches les sonorités séductrices d’une douzaine d’écus, monnaie de fantaisie, découpée à l’emporte-pièce dans une plaque de métal, et empruntée aux accessoires d’un théâtre. »
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu