La Vie de bohème illustrée par André Gill
Schaunard : « il se mit à exécuter dans sa chambre une chorégraphie de sa composition »
Mademoiselle Mimi
Fantaisie de Musette : « L’endroit est d’ailleurs habitable et parfaitement réparé »
« Je t’embrasse autant que tu voudras ». Marcel.
Les trois amis : « ils n’avaient pas fait dix pas dans la rue »
La Vie de bohème illustrée par Gill
Henry Murger (1822-1861), auteur. André Gill (1840-1885), illustrateur, Vers 1873.
Paris, Librairie illustrée
BnF, département Philosophie, histoire, sciences de l'homme, 4-Z LE SENNE-1058
© Bibliothèque nationale de France
« Ils n’avaient point fait dix pas dans la rue, et ils avaient mis un quart d’heure pour les faire, qu’ils furent surpris par une pluie torrentielle. Colline et Rodolphe demeuraient aux deux extrémités opposées de Paris, l’un dans l’Île-Saint-Louis, et l’autre à Montmartre.
Schaunard, qui avait complètement oublié qu’il était sans domicile, leur offrit l’hospitalité.
– Venez chez moi, dit-il, je loge ici près ; nous passerons la nuit à causer littérature et beaux-arts.
– Tu feras de la musique, et Rodolphe nous dira de ses vers, dit Colline.
– Ma foi, oui, ajouta Schaunard, il faut rire, nous n’avons qu’un temps à vivre. »
 
 

> partager
 
 

 
 

 
> copier l'aperçu