Julie brutalisée par son père
Dispute entre Saint-Preux et Édouard
Le premier baiser de l’amour
Julie et Saint-Preux dans la tempête
Saint-Preux embrasse Julie malade
Le Baiser dans le bosquet
« Aidé de la Sagesse, on se sauve de l'amour dans les bras de la Raison »
Le premier baiser
Saint-Preux et Claire au clavecin : « Il appliqua sur sa main un baiser… »
Le premier baiser de l’amour
Le premier baiser de l'amour
Saint-Preux provoque Édouard en duel
Saint-Preux infidèle
Saint-Preux accueilli à Clarens
Retour imprévu de Claire à Clarens
Julie sauve son fils qui se noie
La mort de Julie
Le premier baiser
Édition annotée de la main de Rousseau dite « Duchesne-Coindet »
La Nouvelle Héloïse, Tomes I, III et IV
Jean-Jacques Rousseau (1712-1778), auteur, Paris et Neufchâtel, Ed. Duchesne, 1764.
Bibliothèque de l'Assemblée nationale, P 7077
© Bibliothèque de l'Assemblée nationale
L’édition originale de La Nouvelle Héloïse parait à Amsterdam chez Rey en 1761. Cette version annotée et corrigée de la main de Rousseau est plus tardive : c’est l'édition Duchesne qui a été réalisée en 1764, à Paris et à Neuchâtel, sans avoir reçu l'aval de Rousseau. Le texte était sensiblement différent de l'édition Rey. Rousseau tombe dessus chez un ami genevois François Coindet. Il est fort irrité des changements intervenus depuis 1761 sans son autorisation, et il multiplie les corrections pour revenir à peu près à l'édition originale. On sent l'écriture de Rousseau souvent fébrile et compulsive face aux libertés prises par l'éditeur sur son texte. Il a écrit de sa main : « Cette édition est pleine de fautes, et je ne doute point que celui qui a revu cet exemplaire n'en ait laissé beaucoup ; c'est pourquoi je voudrois qu'on le conférât avec la première édition, qui est la meilleure. Mais il y a dans cet exemplaire une note considérable ajoutée dans le second volume et une autre addition dans le troisième, qu'il ne faut pas omettre. » Cette version rectifiée – dite édition « Duchesne-Coindet » – a été confiée par Rousseau à son ami Coindet pour qu'il puisse vérifier, documents originaux en mains, les éditions ultérieures de La Nouvelle Héloïse imprimées en Suisse.
 
 

> partager
 
 

> l'ouvrage sur Gallica
> l'image sur Gallica : page1, page2
 
 
 

 
> copier l'aperçu